Iran – Cinq prisonniers pendus secrètement à Oroumieh

 

Iran Focus - La semaine dernière, les bourreaux du régime iranien ont exécuté au moins cinq hommes dans une prison à Oroumieh (ville située au nord-ouest de l’Iran). Selon les informations reçues d’Iran, ces cinq prisonniers ont été pendus dans l’enceinte de la prison « Darya » dans cette ville.

Le lundi 27 octobre, le Rapporteur spécial de l’ONU sur la situation des droits de l’Homme en Iran a exprimé des préoccupations au sujet de la hausse du nombre des exécutions en Iran.

Le Dr Ahmed Shaheed, qui s’est dit « choqué » par la pendaison de Mme Reyhaneh Jabbari, survenue le week-end dernier, a stigmatisé la « hausse du nombre des exécutions », faisant de l’Iran le pays ayant le taux le plus élevé au monde des condamnations à mort par habitant.

« Le taux des peines de mort en Iran est choquant », a déclaré Shaheed aux journalistes. « Nous avons vu qu’une personne a été exécutée parce qu’il avait fait un don à un organisme basé à l’étranger », a-t-il ajouté.

Le Rapporteur spécial de l’ONU a dit qu’il avait à plusieurs reprises soulevé auprès du régime de Téhéran des questions sur l’équité du procès de Mme Reyhaneh Jabbari.

« La hausse du nombre des exécutions montre qu’un an après sa prise de fonction, Rohani n’a pas réussi à tenir sa promesse d’améliorer la situation des droits de l’Homme dans son pays», a-t-il affirmé.

« Il est incapable de résoudre les problèmes, incapable d’arrêter cette tendance, de tenir ses promesses et de transformer ses paroles en action », a déclaré Ahmad Shaheed.