08252019Dim

Le régime iranien le parrain du fondamentalisme islamiste (leader de l’opposition)

La dirigeante de l’opposition iranienne, Maryam Radjavi, vient d’être auditionnée au Comité des affaires étrangères de la chambre des représentants des Etats-Unis

La dirigeante de l’opposition iranienne, Maryam Radjavi, vient d’être auditionnée au Comité des affaires étrangères de la chambre des représentants des Etats-Unis. Selon l’agence France presse, la dirigeante iranienne s'est adressée aux représentants américains pour la première fois, mercredi, mettant en garde sur les liens entre l'Iran chiite et le groupe sunnite de l'État islamique (Daech).

« C'est le régime des mollahs qui a aidé à la création de Daech (…) Et le massacre des sunnites en Irak a contribué à l'émergence de ce groupe », a déclaré Maryam Radjavi aux députés de la Chambre des représentants à propos du groupe djihadiste qui s'est emparé de  pans entiers de territoires en Irak et en Syrie.

Radjavi est la Présidente-élue du Conseil national de la Résistance iranienne, une coalition politique de cinq groupes d'opposition iraniens, notamment l'Organisation des Moudjahidine du Peuple d'Iran (OMPI) anciennement inscrite sur la liste noire.

Basé à Paris, le groupe a été par le passé controversé étant donné ses liens avec l'OMPI, fondée dans les années 1960 pour renverser le régime du chah. Quand le chah a été contraint à l'exil, l'OMPI a combattu l'émergence des chefs islamistes à Téhéran, ce qui lui a valu d'être inscrite sur la liste des « organisations terroristes » par le Département d'État en 1997. Elle n’en a été rayée qu'en 2012.

Le CNRI dispose dorénavant d'une représentation légale à Washington.

Bien que l'Iran a aidé les dirigeants irakiens à combattre les combattants sunnites de l'État islamique en armant et en conseillant les milices chiites, Radjavi a insisté que la population en Iran parlent des dirigeants religieux iraniens comme « les parrains » de Daech. « C'est le régime iranien (…) qui a créé le terrorisme comme une menace majeure pour la stabilité », a affirmé Radjavi qui paraissait devant le Comité des Affaires étrangères de la Chambre des représentants via satellite depuis son bureau à Paris.

« Le terrorisme et l'intégrisme au nom de l'Islam ont vu le jour avec l’installation du régime des mollahs en Iran, et lorsque ce régime sera renversé, ce phénomène sera réduit ou détruit». Et elle a allégué que « malgré leurs différences, Daech est très proche des intégristes au pouvoir en Iran » et même qu’« à certaines occasions ils ont collaboré ».

Elle a ajouté, « le régime des mollahs ne fait pas partie de la solution pour combattre l'intégrisme islamiste. Il est en effet le cœur du problème », soulignant que « la solution ultime » est un changement de régime en Iran.

Le texte complet de l’audition de la dirigeante de l’opposition iranienne au Congrès des Etats-Unis vient d’être publié

Recherche

Grand rassemblement de l'opposition iranienne à Achraf 3 - Juillet 2019

Inondation dans différentes villes d'Iran

Iran - Kish, débranchement électrique dû aux inondations, Aucun signe de la présence des autorités

Iran : agh, ghola inondation

La grève des routiers dans 136 villes d’Iran

 

 

  

DOSSIER 

Le massacre des prisonniers politiques en 1988

Qui sont les Moudjahidine du peuple, ces opposants déterminés au régime en Iran ? (REPERES)

DES MILLIERS D’IRANIENS MANIFESTENT CONTRE ROHANI À PARIS