Bahreïn inculpe 18 personnes pour avoir été en relation avec les Gardiens de la Révolution iranienne

Bahreïn inculpe 18 personnes pour avoir été en relation avec les Gardiens de la Révolution iranienne

Le 2 juin à Londres – Dix-huit personnes ont été inculpées à Bahreïn pour avoir été en contact avec les Gardiens de la Révolution iranienne, selon un article de Reuters. Il est allégué que leur but était de semer des troubles dans le pays étant donné qu’ils ont également contacté le Hezbollah, le groupe libanais de musulmans chiites que le Bahreïn a désigné comme une cellule terroriste. Ils voulaient inciter les Bahreïnis contre la monarchie et renverser le gouvernement.

Ceux qui ont été arrêtés avaient planifié obtenir de l’argent et un appui pratique du Hezbollah et des Gardiens de la Révolution iranienne (pasdaran) en échange de rapports sur la situation politique, sociale et économique à Bahreïn.

Un rapport de l’agence de presse de Bahreïn indique : « Il a été établi que l’argent qui a été reçu a été utilisé pour soutenir ceux qui sont détenus en prison pour des affaires de terrorisme et de groupes terroristes afin de les encourager à perpétrer plus d’actes terroristes ».

Le Bahreïn a coupé les liens diplomatiques avec l’Iran en janvier, suite aux attaques sur les diplomates saoudiens. Il a également blâmé l’Iran d’avoir provoqué des protestations massives au sein de la majorité musulmane chiite de Bahreïn en 2011 ; des accusations que l’Iran nie.

Dix personnes arrêtées sont en détention ; les 8 autres iront en procès par contumace plus tard ce mois-ci.

 

Lire la suite