Appel à la nécessité de faire juger les dirigeants du régime des mollahs pour crime contre l’humanité

Lors d’un enregistrement audio rendu public hier par le bureau officiel de l’ayatollah Hossein-Ali Montazeri, ancien dauphin désigné de Khomeiny, Montazeri tient des propos saisissants sur le massacre de plus de 30 000 prisonniers politiques en 1988 sur ordre de Khomeiny.

Le 2 juin à Londres – Dix-huit personnes ont été inculpées à Bahreïn pour avoir été en contact avec les Gardiens de la Révolution iranienne, selon un article de Reuters. Il est allégué que leur but était de semer des troubles dans le pays étant donné qu’ils ont également contacté le Hezbollah, le groupe libanais de musulmans chiites que le Bahreïn a désigné comme une cellule terroriste. Ils voulaient inciter les Bahreïnis contre la monarchie et renverser le gouvernement.

Iran focus - Washington, le 5 mai 2016 – trois membres du Congrès américain ont écrit à Boeing pour les implorer de ne pas faire affaire avec « des entités liées au gouvernement » iranien. Des représentants républicains de l’Illinois, Peter Roskam, Robert Dold et Randy Hultgren ont demandé à Dennis Muilenburg de reconsidérer son financement « du premier État soutenant le terrorisme. »

CNRI – Lors d’une conférence au parlement européen à Bruxelles jeudi dernier, Struan Stevenson, l’ancien président de la délégation pour les relations avec l’Iraq et l’actuel président de l’association européenne pour la paix en Irak (EIFA), a déclaré que le régime iranien était la source de la crise en Irak et en Syrie. Il s’est adressé aux membres de délégation européenne pour les relations avec l’Irak ainsi qu’à une délégation de législateurs irakiens en visite en Europe.

L’aggravation de la crise au Moyen-Orient et la montée de l'intégrisme islamique est sans doute l'un des défis les plus difficiles dans le domaine de la politique extérieure auquel l’Europe doit faire face. Cette crise pose également un double problème interne majeur à l'Europe : la propagation de l'extrémisme et la question de jeunes européens qui rejoignent les rangs des groupes tels que l’organisation de l’Etat islamique (Daech) ainsi que le flux de réfugiés vers l'Europe en raison de la poursuite de la crise dans la région.

L'agence de presse américaine Associated Press a rapporté que l'AIEA s'apprêtait à autoriser l'Iran à avoir recours à ses propres experts pour inspecter le site de Parchin, proche de Téhéran. Ce site est soupçonné d'avoir abrité des tests d'explosions conventionnelles applicables au nucléaire, mais les autorités iraniennes refusent à l'AIEA l'accès à cette base, mettant en avant sa nature militaire.

Le sénateur américain Chuck Schumer a annoncé jeudi qu'il s'opposerait à l'accord sur le nucléaire iranien, a rapporté l’AFP. Il a fait la sourde oreille à Barack Obama qui en défend le caractère historique "Les deux parties au débat ont de solides arguments qui ne peuvent pas être mis de côté", a lancé le numéro trois des démocrates du Sénat dans un communiqué.

Téhéran ne signera jamais un accord sur le nucléaire qui permettrait l’accès des étrangers à des secrets scientifiques et militaires de l’Iran, a déclaré jeudi Hassan Rohani, le président du régime des mollahs. Le mercredi 20 mai, le guide suprême du régime iranien – qui a le dernier mot au sein du régime sur toutes les décisions politiques majeures – a publiquement exclu les inspections internationales des sites militaires ou des entretiens avec des scientifiques nucléaires, en qualifiant ces points de « demandes déraisonnables ».

Iran Focus - Le président américain Barack Obama a rencontré Mohamed ben Nayef le prince héritier d'Arabie saoudite à la Maison blanche dans le but de le rassurer après la signature de l'accord d'étape de Lausanne sur le nucléaire iranien le 2 avril. Les pays du Golfe s'inquiètent ouvertement de cet accord et dénoncent l'ingérence de l'Iran dans les conflits régionaux, du Yémen à la Syrie. 

La dirigeante de l’opposition iranienne, Maryam Radjavi, vient d’être auditionnée au Comité des affaires étrangères de la chambre des représentants des Etats-Unis. Selon l’agence France presse, la dirigeante iranienne s'est adressée aux représentants américains pour la première fois, mercredi, mettant en garde sur les liens entre l'Iran chiite et le groupe sunnite de l'État islamique (Daech).

Avec l’AFP - Le ministre français Laurent Fabius a quitté Lausanne sans faire de déclaration alors qu’une confusion règne sur l’état de l’avancée des pourparlers qui ont dépassé la date butoir fixée pour le 31 mars. Les discussions devaient reprendre tôt mercredi matin dans la ville Suisse, quelques heures après avoir été suspendues dans un embrouillement, la Russie et l'Iran évoquant des progrès, voire un début d'accord, tandis que les Etat-Unis assuraient que toutes les questions n'avaient pas été réglées. 

Maryam Radjavi, Présidente-élue de la résistance iranienne, a estimé que la réaction commune des pays arabes contre l’agression et l’occupation du Yémen par le régime des mollahs, unité d’action à laquelle la Résistance iranienne avait déjà appelé, était inévitable et d’une nécessité extrême. Elle a appelé à étendre cette défense juste et légitime contre le fascisme religieux au pouvoir en Iran et ses mercenaires dans toute la région, en Irak et en Syrie, au Liban et au Yémen, et ailleurs.

Washington Post, Par Liz Sly : Mansouria, Irak — Des milices chiites soutenues par l'Iran prennent de plus en plus le devant dans le combat de l'Irak contre Daesh, ce qui menace d'affaiblir la stratégie des États-Unis visant à soutenir le gouvernement central, reconstruire l'armée irakienne et promouvoir la réconciliation avec la minorité sunnite aigrie.

Sous-catégories

Recherche

Les filles sont omniprésentes dans les manifestations étudiantes contre le régime en Iran

Inondation dans différentes villes d'Iran

Iran - Kish, débranchement électrique dû aux inondations, Aucun signe de la présence des autorités

Iran : agh, ghola inondation

La grève des routiers dans 136 villes d’Iran

 

 

  

DOSSIER 

Le massacre des prisonniers politiques en 1988

Qui sont les Moudjahidine du peuple, ces opposants déterminés au régime en Iran ? (REPERES)

DES MILLIERS D’IRANIENS MANIFESTENT CONTRE ROHANI À PARIS