Mardi 8 juin, l'Agence de presse Tasnim, qui est affilié aux gardiens de la révolution islamique (Pasdaran) a rapporté que, selon Reza Sharifi, président du département de l'Industrie, des mines et du commerce au Gachsaran, plus de la moitié des unités de production dans la ville sont entièrement ou partiellement fermées.

Sharifi a déclaré : « La récession, le manque de capital humain et de ressources financières et les dettes différées des banques sont les principales raisons de la fermeture de 60% de l'industrie et des unités de production dans la ville. Et plusieurs travailleurs dans ces unités sont obligés de rester à la maison. »

 

Lire aussi: 

L'Iran fait face à la pire récession économique depuis 30 à 40 ans - source officielle du régime

En Iran, les bénéfices de l’accord sur le nucléaire tardent à venir

 

Recherche

Iran - Maragheh l'homme infecté par le coronavirus est par terre depuis une heure

Les filles sont omniprésentes dans les manifestations étudiantes contre le régime en Iran

Inondation dans différentes villes d'Iran

Iran - Kish, débranchement électrique dû aux inondations, Aucun signe de la présence des autorités

Iran : agh, ghola inondation

La grève des routiers dans 136 villes d’Iran

 

 

  

DOSSIER 

Le massacre des prisonniers politiques en 1988

Qui sont les Moudjahidine du peuple, ces opposants déterminés au régime en Iran ? (REPERES)

DES MILLIERS D’IRANIENS MANIFESTENT CONTRE ROHANI À PARIS