Le gouvernement britannique condamne le commerce illicite du pétrole par le régime en Iran

Le gouvernement britannique condamne le commerce illicite du pétrole par le régime en Iran

Par Pooya Stone

Le gouvernement britannique a publié une déclaration à la suite de l’annonce selon laquelle le régime en Iran aurait livré du pétrole à la Syrie dans le pétrolier Grace 1, alors qu’il lui avait promis de ne pas le faire.

Le navire, également appelé Adrian Daraya-1, a été repéré près d'un port syrien. Des images satellitaires sont apparues, ce qui prouve bien cela, avec de plus grandes inquiétudes quant à l’intensification de la belligérance iranienne.

Le navire a éteint sa balise de repérage au début de la semaine et les rumeurs selon lesquelles il se dirigerait vers la Syrie se sont avérées correctes. Le navire transportait 2,1 millions de barils de pétrole brut iranien d’une valeur estimée à environ 130 millions de dollars.

Les signaux du navire ont été éteints à environ 83 kilomètres de la côte syrienne et se dirigeaient vers le nord.
Le secrétaire d'Etat américain, Mike Pompeo, a déclaré que selon les informations des services de renseignements, le navire se dirigera vers Tartus, une ville portuaire syrienne proche de l'endroit où il a été vu pour la dernière fois.

Le régime iranien a utilisé cette tactique - éteindre les transpondeurs (ou système d’identification automatique AIS) - afin d’éviter d’être détecté lorsqu’il tente de livrer des marchandises. C’est ce qui se produit de plus en plus fréquemment ces derniers mois depuis l’application des sanctions américaines visant le secteur de l’énergie du pays.

Le secrétaire britannique aux Affaires étrangères, Dominic Raab, a convoqué l'ambassadeur d'Iran au Royaume-Uni - Hamid Baeidinejad - à une réunion pour discuter des derniers développements. Il devrait interroger l'ambassadeur sur les actions de l'Iran et lui demander pourquoi il n'a pas tenu ses promesses, à savoir que le pétrole ne serait pas acheminé en Syrie. L'Iran a affirmé la même assurance à plusieurs reprises, notamment sous forme écrite.

Les responsables britanniques estiment que le pétrole a été déchargé sur des navires plus petits, selon les informations de renseignement indiquant cette probabilité.
Le ministère britannique des Affaires étrangères a déclaré: «Il est maintenant clair que l’Iran a violé ces assurances et que le pétrole a été transféré en Syrie et sous le régime meurtrier d’Assad. Le Ministre des affaires étrangères a appelé l’ambassadeur d’Iran à condamner les actions de l’Iran. Les actions de l'Iran représentent une violation inacceptable des normes internationales et le Royaume-Uni soulèvera la question aux Nations Unies plus tard ce mois-ci. "

Le ministre des Affaires étrangères, Raab, a déclaré que la vente de pétrole au régime "brutal" d'Assad faisait "partie d'un comportement habituel du gouvernement iranien visant à perturber la sécurité régionale". Il a également souligné un certain nombre d'autres actes de belligérance selon lesquels l'Iran est responsable de fournir des armes aux rebelles houthis au Yémen et au Hezbollah libanais qu'il a qualifié de "terroriste".

Le ministre des Affaires étrangères a également attiré l'attention sur la tendance croissante au détournement de navires de commerce, soulignant que l'Iran constituait une menace pour la navigation commerciale mondiale. "Nous voulons que l'Iran respecte le système international fondé sur des règles".