GENEVE, 18 avr 2012 (AFP) - La Suisse a décidé de s'aligner partiellement sur les sanctions à l’encontre de l'Iran prises par l'Union européenne le 23 janvier dernier, selon un communiqué publié mercredi par Berne.

La Suisse a décidé de geler les avoirs de trois personnes et huit entreprises iraniennes supplémentaires.

Les mesures sont entrées en vigueur le 17 avril.

La Suisse ne sanctionne pas la Banque centrale iranienne, contrairement à l'UE, du fait de son importance pour l'économie du pays.

En raison du programme nucléaire iranien, l'UE avait décidé le 23 janvier dernier de durcir les sanctions à l'encontre de l'Iran dans les domaines financiers et économiques.

L'extension des sanctions financières a été appliquée immédiatement. Les autres sanctions, telles que l'interdiction d'importer, d'acheter ou de transporter du pétrole brut, des produits pétroliers et des produits pétrochimiques iraniens, n'ont été appliquées que le 24 mars, après publication du règlement correspondant de l'UE.

 

Recherche

Les filles sont omniprésentes dans les manifestations étudiantes contre le régime en Iran

Iran - Maragheh l'homme infecté par le coronavirus est par terre depuis une heure

Inondation dans différentes villes d'Iran

Iran - Kish, débranchement électrique dû aux inondations, Aucun signe de la présence des autorités

Iran : agh, ghola inondation

La grève des routiers dans 136 villes d’Iran

 

 

  

DOSSIER 

Le massacre des prisonniers politiques en 1988

Qui sont les Moudjahidine du peuple, ces opposants déterminés au régime en Iran ? (REPERES)

DES MILLIERS D’IRANIENS MANIFESTENT CONTRE ROHANI À PARIS