Nouvel Observateur, 30 aout – La seule offre de reprise du site de Graincourt ans le Nord-Pas-de-Calais (filière froid du groupe Doux, plus de 300 emploi en jeu) émane du mystérieux groupe iranien Pooya Gharb.

Les services d’intelligence économique de Bercy sont en train de plancher pour vérifier l’origine des capitaux...
Mais qui a réellement déposé l’offre ? Roger Houzel, maire d’Offin, un village de la région, serait le contact de ces investisseurs en France.