AFP - La compagnie aérienne britannique British Airways a annoncé jeudi l'arrêt d'ici un mois de ses vols vers l'Iran, qui ne font plus recette dans le contexte de l'entrée en vigueur des sanctions américaines.
British Airways explique dans un communiqué avoir décidé de suspendre ses vols entre Londres et Téhéran, considérant qu'ils n'étaient à l'heure actuelle "pas viables commercialement".

Avec AFP - La monnaie nationale iranienne, le rial, a encore dévissé mardi face au dollar, perdant 18% de sa valeur en deux jours, avant la réimposition, le 6 août, des sanctions américaines contre l'Iran. Depuis le début de l'année, le rial a perdu près des deux tiers de sa valeur.

Le mois dernier, Donald Trump a annoncé que les États-Unis se retiraient de l’accord sur le nucléaire iranien, mettant fin à des mois de spéculations. Il a souligné que l’accord n’a pas freiné les ambitions régionales déstabilisatrices de Téhéran et les milliards de dollars dont il a bénéficié à la suite de la levée des sanctions, ont été détournés pour financer des activités terroristes et des milices extrémistes au Moyen-Orient.

Recherche

Iran - Sommet mondial en ligne

Les filles sont omniprésentes dans les manifestations étudiantes contre le régime en Iran

Iran - Maragheh l'homme infecté par le coronavirus est par terre depuis une heure

Inondation dans différentes villes d'Iran

Iran - Kish, débranchement électrique dû aux inondations, Aucun signe de la présence des autorités

Iran : agh, ghola inondation

La grève des routiers dans 136 villes d’Iran

 

 

  

DOSSIER 

Le massacre des prisonniers politiques en 1988

Qui sont les Moudjahidine du peuple, ces opposants déterminés au régime en Iran ? (REPERES)

DES MILLIERS D’IRANIENS MANIFESTENT CONTRE ROHANI À PARIS