Par Jubin Katiraie

Seize ans après l’invasion de l’Irak, les États-Unis semblent enfin comprendre les objectifs troublants du régime iranien dans l’Etat voisin. Alors que Donald Trump s'est retiré du désastreux accord nucléaire de 2015, il est peut-être temps que l'UE prenne le même chemin. Après la capture du pétrolier iranien "Grace-1" par le Gibraltar pour violation des sanctions imposées par l'UE à la Syrie, l'Iran a saisi un pétrolier battant pavillon britannique, le "Stena Impero". Téhéran détient toujours le "Stena Impero".

Alors que Téhéran tente de faire face aux lourdes sanctions internationales et aux troubles croissants dans le pays, un rapport sur des importations potentielles de pétrole iranien par l’Inde révèle que ce pays a mis au point un mécanisme pour contourner les sanctions afin de poursuivre ses affaires avec l’Iran en utilisant des raffineurs publics.

Alors qu’il ne reste plus que six semaines avant que la deuxième série de sanctions américaines contre le régime iranien, l'économie du pays est déjà en chute libre et les experts en économie estiment que la chute du régime est proche.

Recherche

Iran - Sommet mondial en ligne

Les filles sont omniprésentes dans les manifestations étudiantes contre le régime en Iran

Iran - Maragheh l'homme infecté par le coronavirus est par terre depuis une heure

Inondation dans différentes villes d'Iran

Iran - Kish, débranchement électrique dû aux inondations, Aucun signe de la présence des autorités

Iran : agh, ghola inondation

La grève des routiers dans 136 villes d’Iran

 

 

  

DOSSIER 

Le massacre des prisonniers politiques en 1988

Qui sont les Moudjahidine du peuple, ces opposants déterminés au régime en Iran ? (REPERES)

DES MILLIERS D’IRANIENS MANIFESTENT CONTRE ROHANI À PARIS