Le samedi 28 mai, dans la ville de Machhad (au nord-est de l’Iran), vingt-neuf jeunes (15 garçons et 14 filles) ont été arrêtés en raison de leur participation à une soirée mixte. L’agence de presse Rokna a rapporté lundi que le procès des 29 jeunes arrêtés samedi à Machhad a eu lieu au lendemain de leur arrestation.

La semaine dernière, au nord-est de l’Iran, les paramilitaires du régime des mollahs (les bassidjis sont intervenus dans deux soirées privées et y ont arrêté plus de 70 personnes.

Aussi, la semaine dernière, dans la ville de Ghazvine, 35 jeunes ont été arrêtés et fouettés en raison de leur participation à une fête mixte de fin d’études.

Le mollah Esmaïl Sadeghi-Niaraki – dont les propos ont été cités par l’agence de presse officielle Mizan – a déclaré : « Nous avions reçu des informations selon lesquelles un grand nombre de farçons et de filles se mêlaient dans une villa dans la banlieue de Ghazvine. Tous les participants à cette fête ont été arrêtés par la police des mœurs et ont reçu chacun 99 coups de fouet. »