Des membres de la communauté anglo-iranienne et des partisans du Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI) du Royaume-Uni envisagent d'organiser un sit-in de protestation, à la date anniversaire du massacre de 30 000 prisonniers politiques en Iran en 1988 et poursuivront une grève de la faim de trois jours à Londres devant Downing Street, en solidarité avec les prisonniers politiques et les victimes de la torture et des exécutions en Iran.

Au cours de l´été 1988, quelque 30 000 prisonniers politiques, dont la grande majorité était affiliée au principal groupe d'opposition, les Moudjahidines du peuple iranien (OMPI), ont été sommairement exécutés sans procès, par le régime des mollahs. La majorité des personnes exécutées étaient soit en train de purger des peines de prison pour leurs activités politiques ou avaient déjà terminé leur peine, mais étaient encore détenus en prison.

Les autorités iraniennes ont exécuté en masse des dizaines de personnes ces derniers jours et plus de 2500 personnes ont été pendues sous la présidence de Hassan Rohani.

Les membres des Anglo-Iraniens de différents horizons se joindront à la grève de la faim. Ils camperont devant Downing Street :

Samedi et dimanche, 6 et 7 août, de 17 à 20 heures
Lundi 8 août, 15 à 19 heures

Les participants exhorteront le gouvernement du Royaume-Uni à condamner catégoriquement les incessantes pendaisons cruelles qui se déroulent sans arrêt en Iran et à agir avec ses alliés occidentaux pour faire pression pour un arrêt immédiat des exécutions et de la torture en Iran. Ils feront également appel au Conseil des droits de l'homme et au Conseil de sécurité de l'ONU pour que le dossier du régime des mollahs sur les droits de l'homme soit renvoyé à la Cour pénale internationale, que ses dirigeants, y compris le Guide suprême Ali Khamenei et le président Hassan Rohani soient poursuivis.

Des personnalités britanniques droits de l'homme sont attendus au rassemblement.