10182019Ven

Des ressortissants iraniens ont protesté à Bruxelles contre l'exécution de 28 prisonniers

Des ressortissants iraniens ont protesté à Bruxelles contre l'exécution de 28 prisonniers

Belga - Une centaine de personnes ont manifesté place de la Monnaie à Bruxelles lundi, entre 17h30 et 18h30, pour dénoncer la pendaison mardi dernier de 28 prisonniers de la minorité kurde sunnite à la prison de Gohardacht dans la ville de Karaj en Iran.

Ce rassemblement était organisé par l'association des femmes démocrates iraniennes, l'association des jeunes et étudiants démocrates iraniens ainsi que l'association des réfugiés iraniens en Belgique (IranRef).

Armés de pancartes avec des photos des prisonniers exécutés, les manifestants ont dénoncé ce qu'ils considèrent comme l'un des plus important crime du régime iranien au cours de ces dernières années. Ils rappellent que l'Iran dénombre le plus grand nombre d'exécutions par habitant dans le monde, avec au moins 1.000 personnes pendues en 2015.

Les manifestants demandent aux autorités belges et européennes de condamner publiquement ces exécutions et de conditionner leurs relations économiques avec l'Iran à des progrès en matière de droits de l'Homme. Ils souhaitent que les crimes contre l'humanité du régime iranien soient jugés devant la Cour pénale internationale.

"On a fait savoir au ministre belge des Affaires étrangères (Didier Reynders) que l'exécution d'une vingtaine de prisonniers iraniens a été condamnée par ses homologues français, allemand, anglais et à l'ONU et on espère qu'il condamnera également publiquement ce massacre", a déclaré Sourosh Abouthalebi, président de l'association des jeunes et étudiants démocrates iraniens en Belgique. "Sous le président Hassan Rohani qui est présenté comme un modéré, le régime iranien exécute trois fois plus que durant la période de Mahmoud Ahmadinejad, le précédent président réputé comme particulièrement dur."

Lors du rassemblement, les manifestants ont également commémoré les exécutions de masse de plus de 30.000 prisonniers politiques durant l'été 1988.

Sourcehttp://www.bruzz.be/fr/node/129140

Recherche

Grand rassemblement de l'opposition iranienne à Achraf 3 - Juillet 2019

Inondation dans différentes villes d'Iran

Iran - Kish, débranchement électrique dû aux inondations, Aucun signe de la présence des autorités

Iran : agh, ghola inondation

La grève des routiers dans 136 villes d’Iran

 

 

  

DOSSIER 

Le massacre des prisonniers politiques en 1988

Qui sont les Moudjahidine du peuple, ces opposants déterminés au régime en Iran ? (REPERES)

DES MILLIERS D’IRANIENS MANIFESTENT CONTRE ROHANI À PARIS