Reza Shahabi, trésorier du Syndicat des travailleurs de la Compagnie des autobus de Téhéran et des banlieues, était en congé maladie après avoir subi de graves maltraitements lors d’une incarcération. On lui a refusé une prolongation de son congé maladie et il est maintenant de retour en prison. En outre, sa détention a été prolongée de 968 jours à la suite de son absence. Reza Shahabi a participé à une grève de la faim le 9 août pour protester contre les conditions inhumaines de détention dans les prisons iraniennes.

Esmail Abdi, un dirigeant de l'Association des enseignants de Téhéran, fut condamné à six ans de prison sur de fausses accusations, il a été transféré à l'hôpital au trente-huitième jour d’une grève de la faim en signe de protestation contre la répression continuelle des enseignants et l’absence d'indépendance judiciaire en Iran. Il a été renvoyé à la prison d'Evin deux jours plus tard. Esmail Abdi a été brièvement libéré sous caution en juin puis arrêté de nouveau le 27 juillet.

Nous avons besoin de votre soutien pour exhorter les autorités iraniennes à libérer une bonne fois et pour toutes, Esmail Abdi et Reza Shahabi. »

Recherche

Les filles sont omniprésentes dans les manifestations étudiantes contre le régime en Iran

Inondation dans différentes villes d'Iran

Iran - Kish, débranchement électrique dû aux inondations, Aucun signe de la présence des autorités

Iran : agh, ghola inondation

La grève des routiers dans 136 villes d’Iran

 

 

  

DOSSIER 

Le massacre des prisonniers politiques en 1988

Qui sont les Moudjahidine du peuple, ces opposants déterminés au régime en Iran ? (REPERES)

DES MILLIERS D’IRANIENS MANIFESTENT CONTRE ROHANI À PARIS