L’ambassadrice américaine Nikki Haley a déclaré pendant une réunion d’urgence au Conseil de sécurité de l’ONU concernant les protestations antigouvernementales : « Le régime iranien est maintenant prévenu : le monde observe ce qu’il fait. »

Nikki Haley a accusé le régime iranien de financer une campagne militaire en Syrie, de soutenir les milices chiites en Irak et de dilapider les richesses du pays alors que les Iraniens luttent contre la pauvreté.

L’ambassadrice américaine, Nikki Haley, a mis en garde les autorités iraniennes vendredi que le monde les regardait alors que des milliers de personnes manifestent en Iran à la suite des protestations antigouvernementales pendant lesquelles 21 personnes ont été tuées.

Mme Haley a déclaré lors d’une réunion d’urgence au Conseil de sécurité de l’ONU concernant la situation en Iran : « Le régime est maintenant prévenu : le monde l’observe. »

Les États-Unis ont appelé à une réunion malgré les fortes critiques de la Russie, qui a accusé Washington de s’ingérer dans les affaires de l’Iran.

Mme Haley a déclaré au Conseil : « Les Iraniens se soulèvent dans 79 endroits différents dans le pays. »

Elle a accusé le régime iranien de financer une campagne militaire en Syrie, de soutenir les milices chiites extremistes en Irak et ailleurs alors que les Iraniens souffrent de la pauvreté.

En plus des 21 morts, des milliers de personnes ont été arrêtées depuis le 28 décembre quand les protestations contre les difficultés économiques se sont transformées en attaques contre le gouvernement, notamment contre ses bâtiments et postes de police.

Se rendant à la chambre du Conseil, Mme Haley a fait un signe positif aux reporters et a répondu « oui » lorsqu’on lui a demandé si les 9 votes nécessaires pour organiser la réunion étaient passés.

Ces derniers jours, les États-Unis ont fait énormément pour que cette réunion ait lieu, notamment envers les six membres permanents du Conseil selon les diplomates.