Iran : 120 exécutions publiques depuis le mois de mars

Iran Focus : 24 sept – Au moins 120 personnes ont été pendues en public en Iran depuis le mois de mars, selon la presse officielle. Un homme a été pendu en public aujourd’hui dans la ville d’Ahwaz (sud-ouest de l’Iran). Mohsen Ch. était accusé de vol à main armée.

Ses deux complices, Peyman B. et Chahine R. ont été condamnés à l’amputation de la main droite et du pied gauche.

La semaine dernière, le chef des relations publiques des prisons de la province de Hamedan (ouest de l’Iran) avait annoncé que la justice locale avait amputé les doigts d’un voleur.

L’Iran a récemment augmenté ses exécutions publiques, préoccupant sérieusement les organisations internationales des droits de l’homme comme Amnesty International.

Un prisonnier a été pendu à Ghazvine le 21 septembre. Un autre homme a été pendu à Téhéran le 20 septembre. Un troisième homme a également été pendu dans la ville portuaire de Minab dans le sud le 18 septembre. 19 prisonniers ont été exécutés depuis le début de ce mois, a rapporté la presse locale.

Les défenseurs des droits de l’homme rapportent que de nombreuses exécutions n’ont pas été annoncées par la justice.