Un dirigeant syndical : Les protestations de masse et les grèves sont la seule solution à l’avenir

Iran Focus : 30 octobre - Le président du syndicat des infirmiers iraniens a accusé le régime de Téhéran de ne pas répondre aux revendications et aux besoins du personnel infirmier iranien et a menacé de lancer des grèves et des protestations à l'échelle nationale. Mohammad Charafi Moghadam a dit que l’administration du monde infirmier du pays est « dirigée par une mafia corrompue ». Elle est incapable de gérer et de coordonner de manière acceptable.

« Les autorités ont ignoré nos revendications légitimes. Si elles continuent de ne pas vouloir entendre nos appels, elles nous forceront à changer notre approche légale et nous chercherons des solutions hors de la loi pour obtenir satisfaction", a-t-il ajouté.

Nous sommes au huitième mois de l’année iranienne, a-t-il constaté, et il n'y a toujours pas eu de réaction du gouvernement pour répondre aux demandes du personnel infirmier.

« Il semble que les négociations soient dans une impasse et que le seul moyen d’aller de l’avant soit la grève générale. »