En bref

Iran Focus, 2 novembre 2004
Des preuves de l’ingérence de l’Iran en Irak
Deux jeunes condamnés à mort
Une femme de 74 ans et deux sœurs se suicident
L’Irak renforce la sécurité à la frontière avec l'Iran
Les ferblantiers protestent contre la saisie de leurs boutiques
Nouvel organe de sécurité à Qom
Augmentation du chômage dans la province du Khorassan


Le ministre de la défense irakien : Des preuves de l’ingérence de l’Iran en Irak
Le ministre de la défense Hazem Shaalan a exprimé dans une interview avec le journal Al Ray Al Am la désapprobation et la colère des autorités irakiennes devant ce qu’il a appelé l’ingérence de l’Iran dans les affaires intérieures de l’Irak. A la question du journal koweitien comme quoi Kamal Kharrazi (ministre des affaires étrangères iranien) avait démenti la semaine dernière les accusations d’interférence iranienne en Irak et avait demandé des preuves, Chaalan a répondu "Les preuves que nous avons sont si tranchantes qu'elles peuvent briser du béton armé."

Deux jeunes condamnés à mort
La cour suprême a confirmé la peine de mort d’un jeune de 24 ans nommé Moussa. Le journal Etemad a rapporté hier que ce jeune homme serait sous peu conduit à l’échafaud. Un jeune ouvrier a également été condamné à mort par un tribunal islamique.

Une femme de 74 ans et deux sœurs se suicident
Une femme de 74 ans s’est suicidée en se jetant du 5e étage de son appartement de Chahriar, dans la banlieue de Téhéran. Dimanche deux sœurs ont tenté de se suicider dans le quartier de Navab de la capitale. La plus jeune est morte en se jetant du 7e étage d’un immeuble et l’autre est dans un état grave.

L’Irak renforce la sécurité à sa frontière avec l'Iran
Le chef de la sécurité frontalière a annoncé que 300 nouveaux postes seront bientôt opérationnels dans la province de Diyala, Bassora, Vassat et Missan. Wael Abdol-Latif, le ministre des affaires provinciales, a annoncé la semaine dernière que le renforcement de la sécurité des frontières était une de ses priorités.

Les ferblantiers protestent contre la saisie de leurs boutiques
Les ferblantiers du principal site de production de fer de Téhéran ont protesté en accusant le gouvernement d’avoir annexer plusieurs de leurs usines et boutiques. Un des protestataires a affirmé que cinq ans après que les autorités aient ordonné leur l’installation dans Ahan Makan (Le centre du fer) pour ne pas créer de nuisance dans les quartiers résidentiels, le régime a commencé à fermer les usines de fer et les entrepôts de ce secteur. Les quincailliers disent ne pas pouvoir supporter les charges d'un autre déménagement.

Nouvel organe de sécurité à Qom
La justice de la ville sainte de Qom a annoncé la création d'une nouvelle organisation de sécurité publique. Le religieux chargé de la justice dans la province de Qom, Ali Talebi, a annoncé que la nouvelle organisation allait combattre la corruption sociale dans les rues. Les experts iraniens ont estimé qu’il s’agissait d’une mesure de plus pour faire face à la montée du mécontentement général et de l’isolement du pouvoir.

Augmentation du chômage dans la province du Khorassan
Le directeur de l'office du travail et des affaires sociales de la province du Khorassan (nord-est de l'Iran) a déclaré que le taux de chômage atteignait les 18%. La province compte 300.000 chômeurs, a-t-il ajouté. Il a continué en disant que les véritables chiffres étaient bien plus élevés que ceux annoncés par le ministère de l’intérieur et que la majorité des chômeurs étaient des jeunes dont un nombre considérable possèdent un diplôme universitaire et sont issus des classes moyennes. Il a accusé les institutions de ne pas donner les moyens de combattre cette hausse.