Une commission de l'Onu dénonce la situation des droits de l'Homme en Iran

AFP : 17 novembre - Une commission de l'Onu chargée des droits de l'Homme a vivement critiqué mercredi la situation des droits de l'Homme en Iran, en dénonçant l'usage de la torture et la répression des opposants politiques.
La commission sociale et humanitaire de l'Assemblée générale de l'Onu a adopté une résolution, de portée symbolique, pour dénoncer cette situation par 69 voix contre 55 et 51 abstentions. Un texte similaire avait été adopté l'an dernier.
Cette résolution a été proposée par le Canada dont les relations avec l'Iran sont tendues depuis la mort, en 2003, d'une photographe de presse irano-canadienne, Zahra Kazemi, dans une prison de la police iranienne.
Elle exprime sa "profonde préoccupation" quant à une longue liste d'abus des droits de l'homme, notamment le recours à "la torture et d'autres formes de punitions cruelles, inhumaines et dégradantes". Elle critique Téhéran pour "la situation qui empire sur la liberté d'expression et d'opinion".
La résolution, adoptée notamment par les Etats-Unis et Israël, devrait être présentée à l'Assemblée générale avant la fin de l'année.