Presse Canadienne : Le 28 novembre - Alors que le Canada vient de désigner un nouvel ambassadeur en Iran, le ministère des Affaires étrangères iranien lui adresse une mise en garde, si jamais il tentait de faire rouvrir le dossier de la mort de Zahra Kazemi.

Un porte-parole a déclaré que si quelqu'un entre en Iran avec une telle mission, il aura des problèmes, ajoutant que ce dossier est une affaire interne.

Il y a quatre mois, le Canada avait rappelé son représentant à Téhéran pour protester contre les lacunes du système judiciaire iranien dans l'affaire Kazemi.

En faisant cette annonce, le ministre des Affaires étrangères, Pierre Pettigrew, avait déclaré que justice n'avait pas été rendue dans cette affaire, précisant que les démarches allaient se poursuivre.

Zahra Kazemi est morte d'une hémorragie cérébrale en juillet 2003 après avoir reçu des coups lors de sa détention. La justice iranienne a estimé que la journaliste pouvait être morte accidentellement.

Recherche

Les filles sont omniprésentes dans les manifestations étudiantes contre le régime en Iran

Iran - Maragheh l'homme infecté par le coronavirus est par terre depuis une heure

Inondation dans différentes villes d'Iran

Iran - Kish, débranchement électrique dû aux inondations, Aucun signe de la présence des autorités

Iran : agh, ghola inondation

La grève des routiers dans 136 villes d’Iran

 

 

  

DOSSIER 

Le massacre des prisonniers politiques en 1988

Qui sont les Moudjahidine du peuple, ces opposants déterminés au régime en Iran ? (REPERES)

DES MILLIERS D’IRANIENS MANIFESTENT CONTRE ROHANI À PARIS