Iran Focus : 30 novembre – La cour suprême a confirmé une condamnation à la lapidation d’une femme accusée d’adultère. Hadjieh Esmaïlvand purge une peine de prison dans la ville de Jolfa (nord- ouest de l’Iran) depuis janvier 2000 pour avoir eu une relation avec un jeune homme de 17 ans.

A l’origine elle avait été condamnée à cinq ans de prison et à « la mort par pendaison », cependant la Cour suprême a changé le verdict en « mort par lapidation ».

Une source informée a indiqué à Iran Focus que la Cour suprême a ordonné que le reste de la peine d’emprisonnement de Hadjieh soit annulé pour que la lapidation ait lieu "avant le 21 décembre".

Le jeune avec qui Hadjieh a eu une relation est également dans le couloir de la mort mais son identité n’a pas été révélée.

La cour suprême a également condamné à mort une jeune fille de 24 ans nommée Najmeh Vossough Rzazavi étudiante en droit. Najmeh devrait être pendue la semaine prochaine.

Au moins quatre femmes ont été pendues depuis janvier 2004 et une demi douzaine d’autres sont en attente de l’être.

Le 20 novembre, une députée du parlement était citée par la presse officielle disant que « si on exécute dix prostituées, il n’y en aura plus dans les rues ».


Recherche

Les filles sont omniprésentes dans les manifestations étudiantes contre le régime en Iran

Iran - Maragheh l'homme infecté par le coronavirus est par terre depuis une heure

Inondation dans différentes villes d'Iran

Iran - Kish, débranchement électrique dû aux inondations, Aucun signe de la présence des autorités

Iran : agh, ghola inondation

La grève des routiers dans 136 villes d’Iran

 

 

  

DOSSIER 

Le massacre des prisonniers politiques en 1988

Qui sont les Moudjahidine du peuple, ces opposants déterminés au régime en Iran ? (REPERES)

DES MILLIERS D’IRANIENS MANIFESTENT CONTRE ROHANI À PARIS