AFP : 8 décembre - Un groupe de 185 Kurdes iraniens bloqués depuis plus de 18 mois dans la zone neutre près de la frontière jordano-irakienne, devaient partir mercredi d'Amman pour la Suède où ils ont obtenu l'asile politique.
Le responsable en Jordanie de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM), Fernando Arocena, a indiqué à l'AFP que son agence se chargeait du transport mercredi des réfugiés, de leur camp à l'est de la Jordanie vers l'aéroport d'Amman.
Le groupe est formé de 131 adultes et 54 enfants dont cinq bébés, a ajouté M. Arocena.
Fin novembre, 202 autres Kurdes iraniens s'étaient également rendus en Suède, à l'initiative du Haut commissariat de l'Onu pour les réfugiés (HCR).
Ces réfugiés avaient fui l'Irak vers la frontière jordanienne, lors de l'offensive militaire menée par les Etats-Unis en mars 2003.
Ils font partie d'un groupe de 1.048 Kurdes iraniens bloqués dans la zone neutre après que la Jordanie leur eut interdit l'entrée dans son territoire.
Mais en octobre, ces réfugiés ont été transférés dans un camp à Roueiched, à l'intérieur du territoire jordanien, proche de la frontière, en prévision de leur départ pour la Suède.
"Ils ont été acceptés dans le cadre de notre programme pour les réfugiés et nous leur avons délivré des permis de résidence", a de son côté affirmé à l'AFP une diplomate de l'ambassade de Suède en Jordanie, Ann Sofie Nilsson.
"Ils seront accueillis à Stockholm puis transférés dans différentes zones du pays, où leur logement, les écoles et des leçons de suédois leur seront fournies", a-t-elle ajouté.