AFP : 20 décembre - L'Assemblée générale de l'ONU a adopté lundi une résolution dénonçant la situation des droits de l'Homme en Iran et les restrictions à la liberté d'expression imposées par le gouvernement iranien.

L'Assemblée qui regroupe les 191 pays membres a approuvé la résolution à l'issue d'un vote assez serré de 71 contre 54, avec 55 abstentions. Cette résolution comme toutes celles adoptées par l'Assemblée générale n'a pas de caractère contraignant mais reflète l'opinion internationale.

Cette résolution a été initiée par le Canada, dont les relations avec Téhéran se sont dégradées après la mort d'une photographe irano-canadienne Zahra Kazemi lors de son emprisonnement en Iran.

Co-parrainée par 33 autres pays, la résolution n'a toutefois pas totalement condamné l'Iran, soulignant que les membres avaient «de sérieuses inquiétudes» concernant une longue liste d'abus. Elle accuse le gouvernement iranien «de l'aggravation de l'évolution de la liberté d'expression et de parole».

L'Iran continue d'utiliser «la torture et d'autres formes de punitions inhumaines et dégradantes» dont des amputations, des exécutions de mineurs, ajoute la résolution selon qui les réformistes, les dissidents religieux et les membres de l'opposition politique sont soumis à des persécutions. Le texte ajoute que l'Iran ne respecte pas les normes internationales de la justice.

Recherche

Les filles sont omniprésentes dans les manifestations étudiantes contre le régime en Iran

Iran - Maragheh l'homme infecté par le coronavirus est par terre depuis une heure

Inondation dans différentes villes d'Iran

Iran - Kish, débranchement électrique dû aux inondations, Aucun signe de la présence des autorités

Iran : agh, ghola inondation

La grève des routiers dans 136 villes d’Iran

 

 

  

DOSSIER 

Le massacre des prisonniers politiques en 1988

Qui sont les Moudjahidine du peuple, ces opposants déterminés au régime en Iran ? (REPERES)

DES MILLIERS D’IRANIENS MANIFESTENT CONTRE ROHANI À PARIS