AP :21 décembre - L'Assemblée générale des Nations unies a approuvé lundi une résolution soutenue par les Etats-Unis condamnant les violations des droits de l'Homme en Iran, citant notamment de nouvelles atteintes à la liberté d'expression, les exécutions d'enfants et les persécutions contre les opposants politiques et dissidents religieux.
Le texte, qui n'a aucune valeur légale mais qui reflète l'opinion de la communauté internationale, a été approuvé par 71 pays, contre 54. Il y a eu 55 abstentions. L'Assemblée générale des Nations unies est composée de 191 pays-membres.
Dans cette résolution, l'Assemblée générale estime que «la situation empire» en Iran en matière de liberté d'expression et des media, et souligne «plus particulièrement les nouvelles persécutions contre l'expression pacifique d'idées politiques, telles que les arrestations et les détentions arbitraires sans accusation ni procès».
Elle condamne les exécutions d'enfants de moins de 18 ans, en violation des lois internationales, et déplore «les atteintes faites par la justice et les forces de sécurité aux journalistes, parlementaires, étudiants, chefs religieux et universitaires», ainsi que «la fermeture injustifiée de journaux et de sites Internet».
L'ONU exhorte Téhéran à se conformer à ses obligations en matière de droits de l'Homme, notamment en faisant respecter l'interdiction de la torture, en réformant son système judiciaire, en supprimant toute discrimination religieuse et en interdisant les châtiments corporels.