Iran Focus, Téhéran, 31 décembre – Des études récentes révèlent que 14% des enfants en Iran travaillent pour subvenir aux besoins de leurs familles.

Beaucoup de ces enfants sont obligés de se livrer à des activités illégales comme la contrebande, la vente de drogue et la prostitution et doivent mettre une croix sur l'école. Virtuellement tous ces enfants souffrent de malnutrition et sont sujets à des maladies dues au manque d'hygiène, d'après les dernières statistiques.

Les chiffres montrent qu’à présent il y a plus d’un million d’enfants iraniens vivant dans l’extrême pauvreté, avec plus d’un demi million d’enfants vivant sous le seuil de de deux dollars par jour, et un autre demi million vivant sous le seuil d’un dollar par jour.

Depuis le début de l’année iranienne (21 mars), au moins 8.219 enfants ont été ramassés dans les rues de Téhéran par les autorités, et le chiffre devrait augmenter jusqu’à 40.000 à la fin de l’année. La majorité des enfants ramassés ont moins de 15 ans.

Les autorités iraniennes ont récemment annoncé que le nombre d’enfants de rue dans le pays atteignait des centaines de milliers.