Iran Focus, Téhéran, 16 janvier – Au moins trente jeunes de moins de 18 ans attendent dans le couloir de la mort à Téhéran et Radjaï Chahr (40 km à l'ouest de la capitale) pour des délits qu'ils auraient commis avant l'âge de 18 ans.

« Il y a trente adolescents dans le centre de réforme et de rééducation (prison pour enfants) à Téhéran et Radjaï Chahr condamnés à mort », a déclaré Fahimeh Hajmohammad-Ali, une avocate travaillant avec le système judiciaire iranien, dans une interview à l'agence de presse officielle ILNA.

Hadmohammad-Ali a affirmé que beaucoup de ces jeunes étaient désorientés et naïfs au moment de leur délit, et qu’ils devraient avoir une chance de réhabilitation dans la société.

« Les adolescents forcés à travailler dans un environnement isolé sont souvent impliqués dans des disputes qui parfois finissent mal. Beaucoup de ceux qui attendent dans le couloir de la mort de la capitale ont souffert de ces conditions de vie. »

Critiquant le code pénal iranien basé sur la loi du Talion, l’avocate a dit que la loi devrait être révisée, spécialement dans le cas des enfants. Elle a aussi pris à partie les autorités pour leur manière de traiter la délinquance juvénile.

Sous la loi iranienne, les filles dès l'âge de neuf ans et les garçons dès l'âge de 15 ans sont considérés adultes et peuvent être condamnés à mort et exécutés.

Une pression internationale accrue a forcé le régime iranien à garder les enfants en prison jusqu’à ce qu’ils atteignent 18 ans avant de les exécuter.


Recherche

Les filles sont omniprésentes dans les manifestations étudiantes contre le régime en Iran

Iran - Maragheh l'homme infecté par le coronavirus est par terre depuis une heure

Inondation dans différentes villes d'Iran

Iran - Kish, débranchement électrique dû aux inondations, Aucun signe de la présence des autorités

Iran : agh, ghola inondation

La grève des routiers dans 136 villes d’Iran

 

 

  

DOSSIER 

Le massacre des prisonniers politiques en 1988

Qui sont les Moudjahidine du peuple, ces opposants déterminés au régime en Iran ? (REPERES)

DES MILLIERS D’IRANIENS MANIFESTENT CONTRE ROHANI À PARIS