Par Pooya Stone
Dimanche, le sinistre Ebrahim Raïssi a été nommé chef du pouvoir judiciaire iranien en remplacement de Sadeq Amoli Larijani.

Selon Yahya Kamalipour, membre de la Commission judiciaire du Majlis (Parlement des mollahs), le chef du pouvoir judiciaire est nommé directement par le Guide Suprême pour un mandat de cinq ans, renouvelable. En effet, le porte-parole du pouvoir judiciaire iranien a confirmé que Raïssi est considéré comme une personne de confiance par le Guide Suprême, Ali Khamenei.

Le 26 février à l’Assemblée national française, le député Thibault Bazin a attiré l’attention de Jean-Yves Le Drian, ministre de l'Europe et des affaires étrangères, sur le développement de la persécution des chrétiens en Iran. Il a déclaré : 

Le défenseur des droits de l'homme emprisonné, Mohammad Najafi, a été condamné à une peine supplémentaire après avoir été jugé la semaine dernière, a rapporté son avocat, Payam Derafshan, Il a été traduit devant les tribunaux de la ville iranienne de Shazand, dans la province de Markazi, le 15 janvier 2019, pour faire face à de nouvelles accusations pour ses publications en ligne.

Recherche

Iran - Sommet mondial en ligne

Les filles sont omniprésentes dans les manifestations étudiantes contre le régime en Iran

Iran - Maragheh l'homme infecté par le coronavirus est par terre depuis une heure

Inondation dans différentes villes d'Iran

Iran - Kish, débranchement électrique dû aux inondations, Aucun signe de la présence des autorités

Iran : agh, ghola inondation

La grève des routiers dans 136 villes d’Iran

 

 

  

DOSSIER 

Le massacre des prisonniers politiques en 1988

Qui sont les Moudjahidine du peuple, ces opposants déterminés au régime en Iran ? (REPERES)

DES MILLIERS D’IRANIENS MANIFESTENT CONTRE ROHANI À PARIS