Par Jubin Katiraie

La Résistance iranienne a de nouveau appelé une délégation internationale à visiter les prisons iraniennes après qu'il est apparu que les manifestants arrêtés lors du soulèvement de novembre étaient secrètement détenus dans les chambres de torture du ministère du renseignement (MOIS), des gardiens de la révolution (CGRI) et du Forces de sécurité de l'État (SSF) avant d'être transférées dans les prisons de Gohardasht, Evin et du Grand Téhéran.

Par Pooya Stone

Le 12 septembre, les autorités iraniennes ont convoqué la famille de feu Mostafa Salehi devant le tribunal de Najafabad et ont menacé sa veuve et ses orphelins de saisir leur terrain et leur maison. Ils ont annoncé que ces propriétés seraient confisquées si elles ne payaient pas 5 milliards de rials (environ 21 700 $ US) dès que possible.

Par Pooya Stone
Les médias officiels du régime iranien, qui examinent et critiquent les questions politiques, économiques et sociales du pays, ne cachent pas leurs craintes face à la perspective de soulèvements populaires et reconnaissent le danger qui plane sur le régime.

RFI : Plaider coupable pour une peine de prison à vie ou être condamnés à mort : voilà le choix qui aurait été soumis à deux étudiants iraniens détenus depuis 150 jours par les forces de sécurité iraniennes, accusés de liens avec l'Organisation des Moudjahiddine du Peuple d’Iran (OMPI). Selon la sœur de l'un deux, ils n’auraient pas eu d’accès à un avocat de leur choix. Des pratiques illégales qu’elle a dénoncées dimanche 6 septembre, comme l’avocate et lauréate du prix Sakharov Nasrin Sotoudeh, en grève de la faim.

  • Utilisation généralisée de la torture avec des coups, des coups de fouet, des décharges électriques, des positions douloureuses, des simulacres d'exécution, le « waterboarding » (simulacre de noyade), des violences sexuelles, l’administration par la force de substances chimiques et la privation de soins médicaux
  • Plusieurs centaines de personnes ont été soumises à des procès d’une flagrante iniquité pour des accusations sans fondement relatives à la sécurité nationale
    Des condamnations à mort ont été prononcées sur la base d’« aveux » entachés par l'utilisation de la torture

Recherche

Les filles sont omniprésentes dans les manifestations étudiantes contre le régime en Iran

Iran - Maragheh l'homme infecté par le coronavirus est par terre depuis une heure

Inondation dans différentes villes d'Iran

Iran - Kish, débranchement électrique dû aux inondations, Aucun signe de la présence des autorités

Iran : agh, ghola inondation

La grève des routiers dans 136 villes d’Iran

 

 

  

DOSSIER 

Le massacre des prisonniers politiques en 1988

Qui sont les Moudjahidine du peuple, ces opposants déterminés au régime en Iran ? (REPERES)

DES MILLIERS D’IRANIENS MANIFESTENT CONTRE ROHANI À PARIS