07172018Mar

nasrin_sotoudeh-iran

L'arrestation de l'avocate iranienne Nasrin Sotoudeh, à son domicile mercredi, fait bondir Amnesty International qui juge cela comme «une attaque scandaleuse contre une militante courageuse et prolifique ». La défenseure iranienne des droits humains a été transférée devant le bureau du procureur de la prison d'Evin, selon son époux Reza Khandan.

Shirin-Ebadi-RegimeChange-Iran

Eli Lake de Bloomberg a eu un entretien avec l’avocate défenseur des droits humains qui a paru dans :

voici la traduction en français:  
Shirin Ebadi, avocate iranienne spécialisée dans la défense des droits de l'homme et lauréate du prix Nobel de la paix, en a assez. Pendant des années, elle a représenté les dissidents de son pays dans les tribunaux corrompus de la République islamique. Elle s'est exprimée en faveur des droits des femmes, des minorités et des étudiants à l'étranger. Mais elle n'a jamais exhorté au renversement du régime qu'elle luttait pour réformer. Jusqu’à maintenant.

Iran : Attaque contre une fête mixte et arrestation de 30 jeunes

Les médias du régime iranien ont rapporté que 30 hommes et femmes ont été arrêtés le 22 septembre pour avoir participé à une fête mixte. Citant le commandant des Gardiens de la révolution (pasdaran) à Varamin (à 38 kilomètres au Sud-Est de Téhéran), l'agence de presse Borna a précisé que « les forces de sécurité ont été informées mercredi soir d'une fête et ont attaqué la maison après avoir recueilli des informations complémentaires ».

Les rêves d’une étudiante en Iran

Le chômage et les obstacles pour les jeunes diplômés de trouver un emploi est devenu un dilemme dans la société iranienne. Le cas d’une jeune étudiante iranienne ne trouvant pas d’emploi dans sa spécialité a été illustré dans une dépêche de l’agence iranienne ILNA, le 9 août 2017. Voici un extrait qui en dit long sur les problèmes confrontés par les jeunes aujourd’hui en Iran.

La sentence inhumaine du régime iranien par lapidation continue

La Cour criminelle de la province du Lorestan en Iran a condamné un homme et une femme accusés de « relations contraires à l’éthique » à la peine capitale médiévale par lapidation. Le site web affilié à l’État, Kashkan, a rapporté le 2 février 2017 que le verdict de la branche numéro 1 de la Cour criminelle de la province du Lorestan est « mort par lapidation » pour M. KH. A Et Mme S-M. Th.

Recherche

Iran, Les ouvriers du terminal de fret routier de Ispahan, rejoignent la grève nationale. le 31 mai

 

 

  

DOSSIER 

Le massacre des prisonniers politiques en 1988

Qui sont les Moudjahidine du peuple, ces opposants déterminés au régime en Iran ? (REPERES)

DES MILLIERS D’IRANIENS MANIFESTENT CONTRE ROHANI À PARIS