Iran : Recrudescence de la répression des femmes

Iran : Recrudescence de la répression des femmes

Mehdi Amini, directeur adjoint de « groupements populaires » affilié à l'état-major central de la promotion de la vertu et de l’interdiction du mal, a fait part de la formation de 4600 groupements de chacun 10 membres. »

Mehdi Amini a déclaré aux journalistes le 10 septembre que « suivant la ratification de la loi de soutien à la promotion de la vertu et de l’interdiction du mal, le recrutement et l'organisation des groupes de 10 visant à procéder aux avertissements verbaux … a commencé »

« Les forces absorbées pour mener à bien ce plan, commenceront leurs actions après avoir passé les formations nécessaires », a-t-poursuivi.

(Agence officielle de presse IRNA, le 9 septembre 2015)

Il convient de noter que ces groupes portent généralement sur des femmes qu'ils considèrent comme mal voilées, ayant maquillage, etc.

Le régime iranien voue surtout sa haine et sa violence aux femmes non seulement à cause de sa nature arriérée et misogyne, mais aussi pour faire face à de grandes vagues de mouvements pour les libertés et l’égalité dans lesquelles l’émancipation des femmes a eu une position centrale. C’est pourquoi l’hostilité à l’égard des femmes a toujours constitué le foyer de l’intégrisme islamiste, voulant ainsi terroriser l’ensemble de la société.

Lire aussi: 

Des centaines de milliers de filles de moins de 15 ans contraintes au mariage en Iran