Il a conseillé la police des moeurs du pays pour réprimer les vêtements impudiques en tant qu'atteinte à l'environnement.

Il a continué : « J'ai demandé au ministère des Communications de réprimer les instigateurs des réseaux encourageant l'impudeur. Si vous ne le faites pas, alors vous aurez failli à votre devoir. Le ministère de la Communication peut découvrir et étouffer ces personnes ».

Tabatabi-Nejad a affirmé que le simple fait de parler du problème ne résoudrait pas le problème et a donné l'autorisation aux forces de police d'utiliser les forces du Hezbollah pour faire respecter leurs codes de moralité.

Les commentaires de Tabatabi-Nejad ont attiré les critiques des groupes d'opposition iraniens, le Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI). Afchine Alavi, membre du comité des affaires étrangères du CNRI, a déclaré : « Cela reflète l'état d'esprit typique du régime théocratique au pouvoir en Iran, qui ne diffère pas à la culture de Daech (Isis). »

Ceci est la dernière d'une série de mesures de répression sur la violation de la moralité comme assister à des fêtes mixtes, écouter de la musique trop forte dans leur voiture et ne pas observer le jeûne du ramadan.

 

Lire la suite

 

Recherche

Iran - Maragheh l'homme infecté par le coronavirus est par terre depuis une heure

Les filles sont omniprésentes dans les manifestations étudiantes contre le régime en Iran

Inondation dans différentes villes d'Iran

Iran - Kish, débranchement électrique dû aux inondations, Aucun signe de la présence des autorités

Iran : agh, ghola inondation

La grève des routiers dans 136 villes d’Iran

 

 

  

DOSSIER 

Le massacre des prisonniers politiques en 1988

Qui sont les Moudjahidine du peuple, ces opposants déterminés au régime en Iran ? (REPERES)

DES MILLIERS D’IRANIENS MANIFESTENT CONTRE ROHANI À PARIS