La Résistance iranienne condamne l’assassinat des trois militantes kurdes

Iran Focus : Alors que la communauté kurde est sous le choc après l’exécution de trois militantes kurdes en plein Paris, la Commission des femmes du Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI) a condamné vivement le meurtre de trois militantes kurdes à Paris et présente ses condoléances à leurs familles et leurs camarades de lutte.
 
« Alors que des négociations de paix se déroulent entre le gouvernement turc et les Kurdes de ce pays, ces terribles meurtres, quels qu’en soient les raisons et les auteurs, profitent d’abord et surtout au fascisme religieux au pouvoir en Iran. Car ce régime redoute plus que jamais le processus de paix entre le gouvernement turc et les Kurdes de ce pays, » a déclaré le communiqué du CNRI.

Le crime qui a soulevé une large vague de condamnations aurait été commis par plusieurs assaillants, affirme la police française selon la Fédération des Associations Kurde en France (FEYKA).

Trois militantes kurdes connues ont été assassinées mercredi 9 janvier au Centre d’Information du Kurdistan, situé près de la Garde du Nord. Il s’agit de Sakine Cansiz, membre fondatrice du Parti des Travailleurs du Kurdistan (PKK), Fidan Dogan, représentante du Congres National du Kurdistan (KNK), basé à Bruxelles, et Leyla Soylemez, membre de l’organisation de la jeunesse kurde.