Avec l’AFP - Le procès de quatre clandestins Afghans accusés d'avoir violé une jeune Française en septembre 2015 s'est ouvert dimanche à Téhéran, a rapporté l'agence de presse de la télévision publique Irib.

La jeune touriste, alors âgée de 23 ans et dont l'identité n'a pas été révélée, faisait de la marche le 19 septembre 2015 dans les montagnes de Farahzad, dans le nord de Téhéran, lorsque quatre Afghans l'ont attaquée pour la voler et la violer, selon l'agence de presse Mehr.

"J'étais venue en Iran comme touriste et je découvrais le nord de Téhéran lorsque quatre Afghans m'ont approchée", a déclaré la jeune femme à la police, selon Irib. "Ils m'ont volée et m'ont violée, je ne pouvais pas me défendre", a-t-elle ajouté.

Un autre Afghan est finalement venu la sauver. "Il m'a aidé et s'est même battu avec les quatre autres" pendant qu'ils l'agressaient, a affirmé la victime. "Il m'a reconduit sur la route principale et là où je résidais".

L'un des agresseurs présumés a été arrêté peu après les faits dans les montagnes du nord de Téhéran où il se cachait et les trois autres alors qu'ils tentaient de fuir vers la frontière avec l'Afghanistan. Le procès pourrait être rapide si les faits ne sont pas contestés: les quatre accusés risquent la peine de mort.

Téhéran et l'Iran sont actuellement présentés par les agences de voyage comme des lieux généralement sûrs où les cas d'agression d'étrangers sont rares. Mais les tensions augmentent dans ce pays dans lequel des violences et des crimes sont de plus en plus nombreux. Les touristes peuvent ne pas être épargnés par l’insécurité qui touche quotidiennement les citoyens iraniens particulièrement en province.

Recherche

Iran - Sommet mondial en ligne

Les filles sont omniprésentes dans les manifestations étudiantes contre le régime en Iran

Iran - Maragheh l'homme infecté par le coronavirus est par terre depuis une heure

Inondation dans différentes villes d'Iran

Iran - Kish, débranchement électrique dû aux inondations, Aucun signe de la présence des autorités

Iran : agh, ghola inondation

La grève des routiers dans 136 villes d’Iran

 

 

  

DOSSIER 

Le massacre des prisonniers politiques en 1988

Qui sont les Moudjahidine du peuple, ces opposants déterminés au régime en Iran ? (REPERES)

DES MILLIERS D’IRANIENS MANIFESTENT CONTRE ROHANI À PARIS