L’agence de presse officielle a reconnu le lundi 6 mai que l’atmosphère est hautement polluée à Isfahan, dans le centre de l’Iran. Selon le rapport : « La forte pollution de l’atmosphère à Isfahan provoque furtivement une mort lente des citoyens. »

« Chaque jour, les citoyens deviennent victimes de la pollution de l’air à Isfahan. La persistance de la pollution de l’air dans la ville est une plaie pour la population, et si des mesures concrètes ne sont pas prises, elle provoquera un grand désastre. Ces dernières années, le niveau de la pollution de l’air a monté de façon spectaculaire, surtout en hiver.

Ce n’est qu’alors que les autorités concernées se sont rassemblées autour d’une table pour prendre des décisions temporaires et à court terme pour cette question cruciale et fondamentale. Aujourd’hui, le problème de la pollution de l’air est considéré comme une priorité à l’échelle nationale et provinciale, et les efforts continus sont faites pour l’amoindrir. », a ajouté le média dans le rapport.

Un officiel aurait déclaré : « La recherche menée sur les enfants vivant dans la ville a prouvé que l’exposition aux polluants atmosphériques pendant l’enfance crée des dysfonctionnements au niveau des couches internes d’artères, et accroit les prédispositions à la formation de caillots dans les artères. Les complications ont été confirmées par des tests diagnostiques spécialisés, incluant des tests échographiques et sanguins ».

Il a ajouté : « La pollution réduit l’absorption des rayons ultraviolets par la peau et donc cela décroît la capacité de production de vitamine D dans l’organisme. Le manque de vitamine D provoque des complications osseuses et beaucoup d’autres maladies comme les maladies cardio-vasculaires, l’hypertension et certaines affections malignes et troubles auto-immunes comme les scléroses en plaque.

Le responsable de l’Institut de prévention primaire des maladies non-contagieuses à l’université des sciences médicales d’Isfahan, a déclaré que la principale source de vitamine D est produite dans l’organisme humain quand la peau est exposée à certaines longueurs d’onde des rayons solaires, et que la vitamine est produite dans les couches de la peau. »

Deux travaux de recherche effectués à Isfahan montrent le taux élevé de la pollution atmosphérique comme un handicap à l’absorption de la vitamine D adéquate.

Cependant, le responsable de l’association MS dans la province d’Isfahan, a déclaré : « Nous savons tous que l’insuffisance de vitamine D dans l’organisme joue un rôle prépondérant dans les maladies pathologiques. Dans la province d’Isfahan, plus des deux-tiers de la population ont un faible taux de vitamine D dans leur sang. Ce problème a donné lieu à une augmentation du risque de troubles du système immunitaire chez ces patients. De l’autre côté, l’insuffisance de vitamine D dans l’organisme accroît le risque de développement des maladies pathologiques au sein de la population ».

Recherche

Iran - Maragheh l'homme infecté par le coronavirus est par terre depuis une heure

Les filles sont omniprésentes dans les manifestations étudiantes contre le régime en Iran

Inondation dans différentes villes d'Iran

Iran - Kish, débranchement électrique dû aux inondations, Aucun signe de la présence des autorités

Iran : agh, ghola inondation

La grève des routiers dans 136 villes d’Iran

 

 

  

DOSSIER 

Le massacre des prisonniers politiques en 1988

Qui sont les Moudjahidine du peuple, ces opposants déterminés au régime en Iran ? (REPERES)

DES MILLIERS D’IRANIENS MANIFESTENT CONTRE ROHANI À PARIS