30 000 médecins iraniens vivent sous le seuil de pauvreté

Iran Focus : 23 sept – Dans un pays où les médecins ont un des statuts sociaux les plus élevés, 30.000 médecins vivent sous le seuil de pauvreté, selon le président de l’association des médecins généralistes iraniens.

« Contrairement à ce que l’on croit, il y a actuellement 30.000 médecins généralistes dans le pays qui vivent sous le seuil de pauvreté » a déclaré le vice ministre de la santé Mohammad Esmaïl Akbari.

Une enquête récente menée par l’organisation de la jeunesse iranienne montre qu’à peine 26 % des jeunes du pays (de 15 à 29 ans) réussissent à trouver un emploi.

Ces dernières années, de nombreux médecins jeunes diplômés ont été obligés de trouver un autre travail par manque de débouchés dans la profession. Beaucoup ont un second emploi la nuit.

L’Iran détient depuis plusieurs années le record de la fuite des cerveaux avec de plus en plus de professionnels quittant le pays à la recherche d’un emploi ailleurs.