AFP

Téhéran, 10 sept. - Un haut dirigeant religieux a appelé vendredi les nations islamiques à scolariser les élèves françaises privée d’enseignements pour porter le voile musulman.

« Les nations islamiques devraient penser à ces jeunes filles privées d’éducation et elles devraient être transférées (vers des nations islamiques) ou des écoles privées devraient être bâties pour elles (en France) », a déclaré l’ayatollah Jannati durant la prière du vendredi à Téhéran.

L’ambassade de France dans la capitale iranienne a été la cible de manifestations contre l’interdiction faites aux jeunes musulmanes de porter le foulard dans les écoles publiques en France.

Les Français « n’ont pas honte de dire que priver d’éducation les jeunes filles voilées c’est de la démocratie », a dit Jannati, chef de conseil de surveillance. La loi a été pratiquement respectée partout depuis son introduction il y a une semaine, et le gouvernement français a dit qu’il n’y avait qu’une centaine de cas à problème.

Le plus haut organe de décision en matière culturelles et universitaires – le Conseil suprême de la révolution culturelle – a dit mercredi qu’il offrait de nouvelles places d’université aux étudiantes françaises voilées.

Il n’a pas dit si les universités iraniennes réduiraient les frais d’inscription, mais a indiqué que les étudiantes seraient exemptes de l’examen d’entrée.

Toute jeune fille pubère en Iran, quelle que soit sa nationalité ou sa religion, est obligée d’observer le code vestimentaire islamique et de se couvrir la tête quand elle sort de chez elle.