Cette année, le Norouz est peut-être l’annonciateur d’un vrai nouveau jour qui se lèverait sur l’Iran, nous rappelant ainsi aux doux parfums et à la riche culture de la Perse antique.

A l'occasion de la journée de la Fête du feu Chaharshanbeh-Souri, les autorités se sont mobilisées pour dissuader les Iraniens de célébrer cette fête prohibée par la théocratie. Le régime est d'autant plus inquiet, que suite à l'appel de l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran, cette fête prend l'allure d'une manifestation d'hostilité politique au régime.

Chaque année, les Iraniens dans le monde fêtent, dans la nuit de mardi à mercredi, la fête du feu. Il s’agit d’une fête ancestrale des Iraniens qui célèbre l’arrivée du Nouvel An perse avec le premier jour du printemps. Mais la fête du feu qui se tiendra demain 13 mars, aura lieu sous haute tension en Iran. Les autorités iraniennes craignent l’activisme des réseaux des Moudjahidine du Peuple d’Iran (OMPI) qui ont appelé à faire de cet évènement un sursaut citoyen pour manifester le rejet du peuple pour la dictature des mollahs.

La semaine dernière, les Etats-unis ont appelé à la mise en place de nouvelles sanctions ciblées contre Téhéran alors que les dernières sanctions sont levées suite à l’accord sur le nucléaire. Les sanctions ciblées étaient en partie une réponse à la répression des manifestations qui ont ébranlées l’Iran ces dernières semaines.

Recherche

Iran - Maragheh l'homme infecté par le coronavirus est par terre depuis une heure

Les filles sont omniprésentes dans les manifestations étudiantes contre le régime en Iran

Inondation dans différentes villes d'Iran

Iran - Kish, débranchement électrique dû aux inondations, Aucun signe de la présence des autorités

Iran : agh, ghola inondation

La grève des routiers dans 136 villes d’Iran

 

 

  

DOSSIER 

Le massacre des prisonniers politiques en 1988

Qui sont les Moudjahidine du peuple, ces opposants déterminés au régime en Iran ? (REPERES)

DES MILLIERS D’IRANIENS MANIFESTENT CONTRE ROHANI À PARIS