Le test par l'Iran d'un nouveau missile à longue portée constituait "une violation claire" des résolutions de l'ONU et les Etats-Unis vont demander des comptes à Téhéran, a indiqué vendredi son ambassadrice aux Nations unies Samantha Power. 

L'Iran, qui possède plusieurs types de missiles d'une portée de 2.000 kilomètres capables d'atteindre Israël, a annoncé le 11 octobre ce test d'un nouveau missile, sans toutefois en préciser la portée exacte. 

"Il s'agit d'une violation claire de la résolution 1929 du Conseil de sécurité de l'ONU", a affirmé l'ambassadrice. 

La résolution 1929 interdit à Téhéran de mener des activités liées aux missiles balistiques pouvant emporter des armes nucléaires, y compris les tirs recourant à la technologie des missiles balistiques. 

Washington, a indiqué Mme Power, va présenter dans les prochains jours un rapport sur cette violation au Comité des sanctions de l'ONU et demandera "une réponse appropriée à ce non-respect par l'Iran de ses obligations internationales". 

L'accord nucléaire iranien du 14 juillet entre l'Iran et les grandes puissances prévoit que des contraintes seront maintenues sur le programme balistique iranien. 

En particulier, l'Iran sera appelé à ne mener aucune activité, y compris des tirs, liée aux missiles balistiques conçus pour pouvoir emporter des armes nucléaires. 

Avec l’AFP

Recherche

Iran - Maragheh l'homme infecté par le coronavirus est par terre depuis une heure

Les filles sont omniprésentes dans les manifestations étudiantes contre le régime en Iran

Inondation dans différentes villes d'Iran

Iran - Kish, débranchement électrique dû aux inondations, Aucun signe de la présence des autorités

Iran : agh, ghola inondation

La grève des routiers dans 136 villes d’Iran

 

 

  

DOSSIER 

Le massacre des prisonniers politiques en 1988

Qui sont les Moudjahidine du peuple, ces opposants déterminés au régime en Iran ? (REPERES)

DES MILLIERS D’IRANIENS MANIFESTENT CONTRE ROHANI À PARIS