Nucléaire : Iran et Européens se retrouvent mercredi à Vienne

AFP : 25 octobre - La France, l'Allemagne et la Grande-Bretagne retrouveront les Iraniens ce mercredi à Vienne, pour reprendre les négociations, commencées la semaine dernière, sur le programme nucléaire de l'Iran, a-t-on appris lundi de sources diplomatiques.
"La rencontre aura lieu mercredi", a déclaré un diplomate dans la capitale autrichienne, confirmant des informations de Téhéran.
Paris, Berlin et Londres ont proposé à l'Iran, jeudi dernier à Vienne, de leur fournir de la technologie nucléaire civile, y compris éventuellement un réacteur de recherche à eau légère. Au préalable, Téhéran devra prouver qu'il ne cherche pas à se doter de l'arme atomique, en commençant par suspendre sine die les activités liées à l'enrichissement de l'uranium.
Le dirigeant iranien en charge du dossier nucléaire, Hassan Rohani, a annoncé lundi un changement majeur dans la position de son pays, en déclarant que l'Iran était prêt à envisager une suspension illimitée des activités d'enrichissement.
"Le plan des Européens pour la suspension illimitée de l'enrichissement de l'uranium, s'il n'est pas en contradiction avec les critères de la République islamique, peut être appliqué", a déclaré M. Rohani après une rencontre avec les membres de la commission parlementaire pour la Sécurité nationale et la Politique étrangère, a indiqué la télévision d'Etat.
Ces jours-ci, les dirigeants iraniens avaient qualifié de "déséquilibrée" l'offre des Allemands, Britanniques et Français.
L'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), basée à Vienne, n'est pas formellement impliquée dans ces négociations, mais elle les approuve.
Son directeur-général Mohamed ElBaradei, estime que le dialogue "va dans la bonne direction", a déclaré lundi à l'AFP Melissa Fleming, porte-parole de l'AIEA
"M. ElBaradei a été informé par les deux parties juste après la rencontre la semaine dernière. Il pense que cela va dans la bonne direction et nous saluons ce dialogue constructif", a-t-elle dit.