07192019Ven

IRAN - L'énergie nucléaire, une nécessité vitale pour le pays

Courrier international : 28 octobre - Revue de presse - Qui aura le dernier mot dans l’affaire du nucléaire iranien ? Plus d’un an après le début de la crise, le sujet continue à faire la une de la presse locale. Divisés sur la stratégie à adopter lors des négociations avec l'étranger, les journaux s'accordent sur un point : l'Iran a besoin de la technologie nucléaire.

Téhéran trouvera-t-il un terrain d'entente avec Berlin, Londres et Paris, qui lui proposent leur coopération sur le très sensible dossier du nucléaire iranien ? Pour la deuxième fois en l'espace d'une semaine, la troïka européenne rencontre, le 27 octobre, à Vienne, la délégation iranienne. Les Européens souhaitent voir l’Iran cesser définitivement son programme d’enrichissement d’uranium. Mais, à l'instar de leur précédente rencontre, cette deuxième rencontre a peu de chances d’aboutir, et les journaux iraniens affichent leur position sur la stratégie à adopter.

Pour le journal Iran, les choses sont claires : "Nous ne pouvons pas laisser prendre en otage notre industrie énergétique par des puissances dont les buts politiques ne seraient pas dénués d'intérêts commerciaux." Le quotidien a des mots très durs pour défendre l’honneur du pays, mis à mal par l’attitude des Européens et des Américains. "La proposition européenne est une insulte à notre intelligence. Nous avons dû agir vraiment mal pour mériter d’être traités comme des enfants. Quant aux Etats-Unis, ils nous ont traités comme des attardés mentaux en suggérant que 'l’Iran n’a pas besoin d’énergie nucléaire' ; ils ont montré de la mauvaise volonté en refusant de faire la distinction entre le développement de l'industrie nucléaire civile et militaire en Iran", accuse le journal de Téhéran. L'Iran ne doit pas céder face aux puissances étrangères car "le pays doit minimiser l’utilisation de ses réserves de gaz et de pétrole comme carburant, car elles peuvent servir pour la production de milliers de biens de consommation", estime le quotidien. "Le pays doit progresser en matière de technologie nucléaire, pas uniquement pour des usages civils comme la nourriture, la médecine, les transports et la communication, mais aussi pour faire progresser la science elle-même." Pour Hamshahri, la crise actuelle du pétrole prouve qu'il faut se tourner vers de nouvelles énergies, particulièrement l'énergie nucléaire. "Le gouvernement doit agir avant que les réserves ne s'épuisent", estime ce quotidien réformateur modéré.
"Nous sommes dépendants de ces trois pays européens", rappelle pour sa part le journal en ligne Iran Emrooz. "Rejeter à nouveau l’offre de l’Europe comporte des risques importants. Si nous refusons de collaborer avec le trio européen, nous nous retrouverons seuls face aux Etats-Unis, et il ne sera plus possible de négocier", prévient ce journal d’opposition. Ce n'est pas l'avis du journal Jam-é-Jam Daily, qui s’appuie sur les propos de Hassan Rohani, chef du dossier nucléaire, pour minimiser les risques qu'il y aurait à traiter directement avec les Etats-Unis. Selon M. Rohani, même si l'Iran figure dans "l’axe du mal" invoqué par Bush, "nous ne devons pas oublier que les sanctions les plus fortes contre l’Iran ont toujours été imposées à l’Iran par des démocrates. Durant son mandat, Bush n’a jamais mis en œuvre d’actions concrètes contre l’Iran, malgré une rhétorique très dure."

Pour pallier le manque de confiance des Européens et des Américains, ainsi que pour réduire leur peur de l’alliance russo-iranienne, le quotidien Iran propose "aux mousquetaires occidentaux d’investir dans l’industrie nucléaire iranienne, ce qui leur permettra de contrôler directement ce qui se passe".

Recherche

Iran, Dezful, inondation, aucun signe des autorités du régime iranien

Inondation dans différentes villes d'Iran

Iran : agh, ghola inondation

Iran - Kish, débranchement électrique dû aux inondations, Aucun signe de la présence des autorités

La grève des routiers dans 136 villes d’Iran

 

 

  

DOSSIER 

Le massacre des prisonniers politiques en 1988

Qui sont les Moudjahidine du peuple, ces opposants déterminés au régime en Iran ? (REPERES)

DES MILLIERS D’IRANIENS MANIFESTENT CONTRE ROHANI À PARIS