L'Iran va restituer à la Russie le combustible nucléaire usagé

XINHUANET : 3 novembre - L'Irak s'apprête à signer en décembre un protocole supplémentaire sur le retour du combustible nucléaire usagé à la Russie, a rapporté mercredi l'agence de presse iranienne IRNA citant un diplomate iranien.

"Il n'y avait pas d'obstacles techniques ni politiques qui puissent empêcher la signature de ce protocole", a dit Ali Akbar Soltani, directeur général adjoint pour les affaires politiques et internationales du ministère iranien des Affaires étrangères.

La première centrale nucléaire iranienne est en construction actuellement avec l'aide de la Russie dans une île du Golfe, dans la province de Bushehr (sud du pays).

Les Etats-Unis ont pressé Moscou d'abandonner le projet, accusant Téhéran de développer un armement nucléaire.

Dans le but d'empêcher l'Iran de fabriquer des armes nucléaires avec le combustible usagé, la Russie a souhaité lier la livraison du combustible nucléaire à l'Iran à un accord signé par les deux parties, prévoyant que tout le combustible usagé lui soit restitué.

Les échecs répétés dans la recherche de l'accord ont retardé la construction de la centrale nucléaire de Bushehr.

Le 22 août dernier, l'Iran a déclaré que la centrale deviendrait opérationnelle en octobre 2006, soit une année après la date prévue.

Les deux parties ont annoncé le 10 octobre dernier qu'un accord sur la restitution du combustible usagé de la centrale nucléaire à la Russie se trouvait dans sa phase finale. Fin