Programme nucléaire iranien: les négociations dans l'impasse reprendront samedi

AFP : 6 novembre - 32 Les négociations entre l'Union européenne et l'Iran sur son programme nucléaire, menées à Paris afin d'éviter que le dossier ne soit porté devant le Conseil de sécurité des Nations unies, étaient dans l'impasse vendredi soir et reprendront samedi, a annoncé à l'AFP un diplomate occidental joint par téléphone depuis Vienne.


"Ils sont encore incapables après beaucoup d'heures de négociations d'atteindre un accord sur la durée d'une suspension des activités d'enrichissement et le délai de cette suspension", a indiqué ce diplomate.

Les représentants de la troïka européenne -- France, Allemagne et Grande-Bretagne -- veulent convaincre l'Iran de cesser ses activités liées à l'enrichissement de l'uranium en échange d'une coopération nucléaire avec l'Union européenne.

Si l'Iran ne renonce pas à l'enrichissement, les Etats-Unis menacent de faire transférer le dossier du nucléaire iranien de l'Agence Internationale pour l'énergie atomique (AIEA), où il est encore à l'examen, au Conseil de sécurité des Nations unies.

Le temps presse car le 25 novembre s'ouvre à Vienne la prochaine réunion de l'AIEA qui devrait décider d'en référer au Conseil de sécurité si l'Iran ne cède pas.

L'un des négociateurs iraniens s'est déclaré vendredi "optimiste" sur l'issue des tractations mais a admis qu'elles seront "dures" et "compliquées". "Les deux parties sont déterminées à trouver un accord qui les satisfasse toutes deux", a ajouté M. Hossein Moussavian, à la télévision iranienne. Il a fait état de "nouvelles propositions" des deux bords, "plus concrètes et réalisables" que les précédentes, ajoutant: "nous avons atteint le point où nous devons parvenir à un résultat".