09202019Ven

Délai supplémentaire pour le réacteur nucléaire de l’Iran, affirme un responsable russe

Reuters

Par Maria Golovnina

Moscou – Un haut responsable russe a dit hier que le réacteur atomique que Moscou construit pour l’Iran, pendant longtemps une pierre d’achoppement dans les relations américano-russes, devra attendre de nouveaux délais.

Des sources diplomatiques et des spécialiste à Moscou ont indiqué que la reconnaissance croissante par le président Vladimir Poutine des inquiétudes de Washington sur le programme nucléaire iranien ont forcé le Kremlin à des délais jusqu’à ce que l’AIEA détermine si le programme nucléaire de l’Iran est conforme avec le Traité de non prolifération nucléaire.

Mais le responsable russe, parlant juste quelques jours avant que l’organe de contrôle nucléaire de l’ONU ne se réunisse à Vienne pour discuter de l’Iran, a dit que le délai était d’une nature technique et qu’elle n’avait rien à voir avec les pressions américaines sur la Russie pour faire abandonner le projet de Bouchehr.

« Il ne démarrera pas avant 2006. Malheureusement ce lancement est encore soumis à des délais et les délais sont dûs à des raisons objectives », a dit le responsable de l’agence de l’énergie atomique russe. « Il y a quelques points techniques à régler. »

En août, Assadollah Sabouri, un haut responsable nucléaire iranien avait dit que la centrale ne démarrerait pas avant octobre 2006, mais une autorité atomique russe avait ensuite rapidement démenti cette déclaration, disant que la centrale fonctionnerait en 2005 comme prévu. La Russie construit une centrale dans le sud de l’Iran depuis le début des années 1990 malgré de virulentes critiques de Washington, qui dit que Téhéran peut utiliser le savoir faire russe pour faire des armes atomiques (…)

Hier le chancelier allemand Gerhard Schröder, s’exprimant après sa récente rencontre avec Poutine, a estimé les activités nucléaires de l’Iran « extrêmement dangereuses » et affirmé que la Russie aiderait à s’assurer que l’Iran ne se dotera pas d’armes nucléaires.


Recherche

Grand rassemblement de l'opposition iranienne à Achraf 3 - Juillet 2019

Inondation dans différentes villes d'Iran

Iran - Kish, débranchement électrique dû aux inondations, Aucun signe de la présence des autorités

Iran : agh, ghola inondation

La grève des routiers dans 136 villes d’Iran

 

 

  

DOSSIER 

Le massacre des prisonniers politiques en 1988

Qui sont les Moudjahidine du peuple, ces opposants déterminés au régime en Iran ? (REPERES)

DES MILLIERS D’IRANIENS MANIFESTENT CONTRE ROHANI À PARIS