09222019Dim

Iran: le ministre des AE espère une issue "prochaine" pour les Américains

AFP: Tout est prêt, à l'exception de la signature d'un juge, pour la libération des deux Américains détenus par l'Iran sous l'accusation d'espionnage, a indiqué samedi leur avocat, tandis que le chef de la diplomatie iranienne a espéré une issue "prochaine" à cette affaire.

"Tout est prêt pour leur libération, mais il manque toujours la signature d'un juge sur les documents qui vont permettre de payer la caution" de 500.000 dollars chacun fixée par la justice pour libérer les deux Américains, a expliqué leur avocat Me Masoud Shafii à l'AFP.

Le président Mahmoud Ahmadinejad avait annoncé mardi que Téhéran, dans un "geste humanitaire unilatéral", avait décidé de libérer "d'ici quelques jours" Shane Bauer et Josh Fattal, 29 ans, arrêtés en juillet 2009 à la frontière irano-irakienne. Mais l'Autorité judiciaire avait ensuite démenti l'information, affirmant qu'aucune décision n'avait encore été prise.

"Nous espérons que le justice se prononcera prochainement", a déclaré samedi le ministre des Affaires étrangères Ali Akbar Salehi cité par l'agence Fars lors d'une conférence de presse avec son homologue arménien.

"Selon nos informations, le pouvoir judiciaire a l'intention de réduire leur peine mais la décision finale revient à la justice", a-t-il ajouté.

Il a également demandé aux Etats-Unis de "faire preuve de bonne volonté" en libérant "les Iraniens détenus dans les prisons de ce pays". Téhéran accuse Washington de détenir illégalement une dizaine d'Iraniens, notamment pour des violations de l'embargo international contre l'Iran.

"J'espère que les familles des détenus iraniens aux Etats-Unis et celles des des deux ressortissants américains (détenus en Iran) recevront des bonnes nouvelles", a ajouté le ministre.

Me Masoud Shafii avait indiqué mercredi à l'AFP qu'il avait été officiellement informé par des responsables judiciaires de la décision de libérer ses deux clients, mais qu'il manquait la signature d'un des deux juges devant valider le document permettant de payer la caution.

L'avocat a précisé samedi qu'il s'était rendu dans la matinée au tribunal mais que le juge dont la signature manque encore "était absent", et qu'il ne savait pas quand la signature manquante serait apposée sur le document.

"J'attend un appel des autorités judiciaires", a-t-il ajouté, en précisant que "la caution est prête" et que "tout est réglé" pour la libération rapide de ses clients.

Il n'a pas précisé qui allait payer la caution, les Etats-Unis n'ayant pas de relations diplomatiques avec l'Iran.

En septembre 2010, c'est le sultanat d'Oman qui avait payé une caution de 500.000 dollars pour la libération de Sarah Shourd, compagne de Shane Bauer et Josh Fattal, arrêtée en même temps qu'eux mais relâchée pour raisons de santé.

Shane Bauer et Josh Fattal ont été condamnés le 21 août chacun à huit ans de prison par le tribunal révolutionnaire de Téhéran sous la double accusation d'espionnage et d'entrée illégale en Iran. Il ont fait appel de cette décision.

Ils ont toujours affirmé avoir franchi la frontière iranienne par erreur après s'être égarés pendant une randonnée dans les montagnes du Kurdistan irakien.

Recherche

Grand rassemblement de l'opposition iranienne à Achraf 3 - Juillet 2019

Inondation dans différentes villes d'Iran

Iran - Kish, débranchement électrique dû aux inondations, Aucun signe de la présence des autorités

Iran : agh, ghola inondation

La grève des routiers dans 136 villes d’Iran

 

 

  

DOSSIER 

Le massacre des prisonniers politiques en 1988

Qui sont les Moudjahidine du peuple, ces opposants déterminés au régime en Iran ? (REPERES)

DES MILLIERS D’IRANIENS MANIFESTENT CONTRE ROHANI À PARIS