12192018Mer

L'opposition syrienne boycottera Genève II si l'Iran reste invité (membre)

BEYROUTH, 20 janvier 2014 (AFP) - La Coalition de l'opposition syrienne n'ira pas aux négociations de paix qui s'ouvrent mercredi à Genève si l'invitation faite à l'Iran n'est pas retirée d'ici lundi soir, a affirmé à l'AFP un membre de cette coalition.

 

"A 19H00 GMT il nous faut une confirmation que l'Iran n'est pas invité ou on ne se rendra pas à la conférence", a déclaré Hadi AlBahra, car la participation de l'Iran à ces discussions est "impossible".

 

La Coalition a peu après publié un communiqué réaffirmant le délai.

 

Elle répète qu'elle n'ira à Genève II que si l'Iran respecte une série de conditions préalables, ou si l'ONU retire son invitation à Téhéran.

 

L'Iran, principal allié du régime de Damas, a déjà annoncé lundi sa participation à la conférence dite de Genève II, destinée à trouver une solution politique au conflit syrien. Il a refusé en même temps la condition préalable d'accepter la création d'un gouvernement de transition.

 

La Coalition réclame à l'Iran "le retrait de toutes ses troupes et milices de Syrie", le respect des termes du communiqué de Genève I, adopté le 30 juin 2012 et qui appelle à un gouvernement de transition en Syrie, et l'annonce d'"un engagement positif vis-à-vis de Genève II".

 

Si l'Iran ne satisfait pas ces engagements, "nous demandons au secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon de retirer son invitation à l'Iran", a dit la Coalition.

 

"Sinon, la Coalition syrienne ne pourra pas participer à la conférence de Genève II".

 

Recherche

La grève des routiers dans 136 villes d’Iran

 

 

  

DOSSIER 

Le massacre des prisonniers politiques en 1988

Qui sont les Moudjahidine du peuple, ces opposants déterminés au régime en Iran ? (REPERES)

DES MILLIERS D’IRANIENS MANIFESTENT CONTRE ROHANI À PARIS