L’Irak rejette l’assistance iranienne

United Press International

Bagdad, Irak – Des autorités officielles irakiennes ont déclaré dimanche qu’elles avaient rejeté une offre iranienne de reconstruire les parties détruites des mausolées sacrés de Nadjaf et Kerbala.

Le porte-parole du Bureau des monuments chi’ites Salah Abdul Razzaq a déclaré que le gouvernement avait refusé l’offre pour protester contre le rôle de l’Iran dans les affrontements récents à Nadjaf.

Il a indiqué que le gouvernement irakien avait accusé le gouvernement iranien de « soutenir des groupes extrémistes chi’ites qui recherchent la violence en Irak », dans une référence apparente au dirigeant chi’ite Moqtada al-Sadr.

Les autorités irakiennes ont récemment affirmé détenir des preuves sur l’implication de Téhéran dans des activités de renseignements et de soutien de groupes terroristes en Irak.

Abdul Razzaq a également dit que le Koweit avait promis 17 millions de dollars pour la reconstruction de diverses parties de Nadjaf détruites durant les violents combats du mois dernier entre les forces américano-irakiennes et la milice du Mahdi dirigée par Moqtada al-Sadr.