Kaboul proteste auprès de Téhéran après la mort de de dix clandestins

AFP: L'Afghanistan a convoqué dimanche l'ambassadeur d'Iran pour protester contre la mort de dix immigrants clandestins afghans tués, selon Kaboul, par des garde-frontières iraniens.

Un groupe d'environ 200 personnes tentait de pénétrer sur le territoire iranien dans la nuit de vendredi à samedi lorsque "les gardes-frontières iraniens ont ouvert le feu", a affirmé à l'AFP le porte-parole du ministère de l'Intérieur, Sediq Sediqqi.

"Nulle part au monde, on tue des clandestins. C'est contraire à toutes les lois internationales, aux droits de l'Homme et aux principes de l'Islam. Nous condamnons fermement cet acte", a-t-il ajouté.

L'ambassade d'Iran à Kaboul n'était pas joignable dans l'immédiat pour commenter cette affaire.

"Le gouvernement afghan a convoqué l'ambassadeur pour protester énergiquement contre la mort d'Afghans désarmés entrés sur le sol iranien pour y chercher du travail", a déclaré le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué.

"Tirer sur des civils afghans qui voulaient travailler est contraire aux principes religieux, culturels et aux relations de bon voisinage", a-t-il souligné.

Les incidents, parfois meurtriers, sont fréquents à la frontière irano-afghane traversée de façon illégale chaque jour par des centaines d'Afghans qui font du trafic ou espèrent trouver un travail au noir en Iran.

En décembre dernier, des manifestants afghans avaient tenté de prendre d'assaut le consulat iranien à Herat (ouest) pour protester contre la mort de 13 clandestins afghans à la frontière.

Quelque 900.000 Afghans ayant fui les guerres et les violences dans leur pays sont officiellement enregistrés auprès de l'ONU en tant que réfugiés en Iran. Plus d'un million d'autres vivraient dans ce pays illégalement.