11192019Mar

AFP: L'Iran a ouvert une ligne de crédit de 3,6 milliards de dollars à Damas pour les besoins en pétrole de la Syrie, frappée par un embargo international, en échange du droit à investir en Syrie, a indiqué mardi l'agence syrienne Sana.

"Un accord a été signé (lundi) à Téhéran (...) par les Banques centrales iranienne et syrienne, accordant à la Syrie une ligne de crédit d'une valeur de 3,6 milliards de dollars", selon l'agence de presse officielle.

L'accord stipule que la Syrie remboursera le crédit "par le biais de différents investissements en Syrie", explique Sana sans plus de détails.

Téhéran avait déjà ouvert deux lignes de crédit d'un montant de quatre milliards de dollars à Damas pour aider son allié stratégique face à l'embargo international, avait indiqué le gouverneur de la Banque centrale de Syrie, Adib Mayalé, cité par le quotidien gouvernemental Techrine, le 27 mai.

Des sanctions ont été imposées par les États-Unis, les pays arabes et l'Union européenne pour punir le régime de Bachar al-Assad. Un mouvement de contestation contre le président syrien a débuté en mars 2011 avant de se transformer en une guerre civile qui a fait plus de 100.000 morts, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Selon les experts, l'impact de la crise est énorme sur l'économie. Les investissements, le tourisme et le commerce extérieur sont proches de zéro. La production pétrolière, importante source de devises, a chuté de 95%.

Recherche

Grand rassemblement de l'opposition iranienne à Achraf 3 - Juillet 2019

Inondation dans différentes villes d'Iran

Iran - Kish, débranchement électrique dû aux inondations, Aucun signe de la présence des autorités

Iran : agh, ghola inondation

La grève des routiers dans 136 villes d’Iran

 

 

  

DOSSIER 

Le massacre des prisonniers politiques en 1988

Qui sont les Moudjahidine du peuple, ces opposants déterminés au régime en Iran ? (REPERES)

DES MILLIERS D’IRANIENS MANIFESTENT CONTRE ROHANI À PARIS