Iran - Téhéran, le 10 mai - le président Hassan Rohani était somptueux dans son éloge du haut commandant de la Force Qods, Qassem Soleimani, lors d'un rassemblement le jour des gardiens de la révolution (Pasdaran). L'événement a eu lieu à Kerman, la ville natale de Soleimani, dont la marque vieille école du travail de renseignements lui a valu des profils graveleux dans The New Yorker et The Guardian.

Rohani a déclaré que Soleimani fait « honneurs » à Kerman et à l'Iran. Le président iranien a été sans équivoque sur l'impact de Soleimani dans toute la région. Leur relation date de la guerre Iran-Irak des années 1980.

Rohani a déclaré : « Aujourd'hui, si nous regardons l'est de l'Iran, à travers l'Iran et dans tout l'Afghanistan, l'Irak, la Syrie, le Liban et la Palestine, nous pouvons voir les marques de courage et l'intrépidité du général Soleimani. »

Soleimani est le commandant de la Force Qods, la division extra territoriale des opérations militaires des renseignements des Pasdaran. La Force Qods a été impliquée dans de nombreuses attaques dévastatrices, y compris dans les attentats de 1996 sur les tours Khobar en Arabie Saoudite, qui ont tué 19 personnes et le bombardement d'un centre de la communauté juive en Argentine en 1994 qui a tué 85 personnes.

Les Pasdaran sont l'outil de l'Iran pour interférer avec l'ordre régional. Ils soutiennent le Hezbollah et les milices en Palestine ainsi que dans toute la région au Moyen-Orient, en Afrique du Nord et dans le monde entier. En Iran, les Pasdaran sont considérés comme l'une des factions intérieures les plus influentes. En plus de son personnel militaire — y compris les forces aérospatiales et navales — l'emprise des Pasdaran sur l'industrie et les structures s'est étendue depuis les élections de 2009 et les manifestations qui en découlent.

Rohani a affirmé : « Les Pasdaran ont toujours été des pionniers pour résoudre les crises du pays. Aujourd'hui, ils sont non seulement responsables de la sécurité du pays, mais aussi de la sécurité des pays “qui ont besoin de l'aide de l'Iran, et ils sont courageusement présents sur toutes ces scènes. »

Actuellement, Soleimani dirige l'effort iranien en Irak et en Syrie. Venir en aide au président syrien Bachar el-Assad est essentiel au maintien de la puissance du gouvernement iranien, il n'est donc pas surprenant de voir le commandant militaire prééminent de l'Iran dans le conflit. Son éloge pour lui et les Pasdaran en général sont pour Rohani un moyen de remonter le moral des Iraniens alors que les rapports de lourdes pertes arrivent en Iran.

Recherche

Iran - Sommet mondial en ligne

Les filles sont omniprésentes dans les manifestations étudiantes contre le régime en Iran

Iran - Maragheh l'homme infecté par le coronavirus est par terre depuis une heure

Inondation dans différentes villes d'Iran

Iran - Kish, débranchement électrique dû aux inondations, Aucun signe de la présence des autorités

Iran : agh, ghola inondation

La grève des routiers dans 136 villes d’Iran

 

 

  

DOSSIER 

Le massacre des prisonniers politiques en 1988

Qui sont les Moudjahidine du peuple, ces opposants déterminés au régime en Iran ? (REPERES)

DES MILLIERS D’IRANIENS MANIFESTENT CONTRE ROHANI À PARIS