Londres, le 24 mai – Le président de la République de Zambie, Edgar Lungu, a exprimé de sérieuses inquiétudes au sujet des tentatives du régime iranien de répandre son idéologie sectaire en Afrique. Dans une interview exclusive avec le journal saoudien Okaz, datée du lundi 23 mai, Lungu a déclaré : « Ces tentatives sont une source de graves préoccupations pour les dirigeants africains. »

Il a averti : « Nous devons prendre nos distances avec le sectarisme. Nous croyons tous en le même Dieu. Nous devons tous être tolérants. Notre message est la paix. Nous devons rester loin de tout ce qui pourrait troubler la paix ou créer des agitations. »

La semaine dernière, le président Lungu était en Arabie Saoudite pour une visite officielle au cours de laquelle il a rencontré le roi Salman et des officiels saoudiens de haut-rang.

Il a appelé à l’arrêt des complots secrets de l’Iran dans la région et a demandé aux musulmans de régler leurs différends afin de ne pas détruire les uns les autres.

Lungu a également critiqué la Russie pour le soutien que ce pays fournit au dictateur syrien Bachar Al-Assad.

Il a dit : « Il n’y a aucune raison pour que la Russie détruise la Syrie, sous le prétexte de protéger le régime au pourvoir dans ce pays. »

Il a appelé à l’arrêt immédiat du massacre des innocents, en particulier des femmes et des enfants, en Syrie. Il a ajouté que tous les dirigeants africains espèrent une fin immédiate du conflit destructeur en cours dans ce pays.

 

Lire aussi: 

L’Irak se dirige lentement vers la catastrophe, il doit expulser le régime iranien